Six mois constructifs pour France compétences

France compétences dresse un bilan positif de ses six premiers mois d’activité. La sélection des opérateurs du conseil en évolution professionnelle figure parmi les priorités du second semestre.

Par - Le 19 juillet 2019.

France compétences a débuté ses activités à un rythme soutenu. Et six mois après sa création, l’instance de régulation et de financement de la formation professionnelle affiche un bilan positif. Dans un document publié jeudi 18 juillet, son président Jérôme Tixier salue « le travail considérable effectué en si peu de temps » par les équipes et le conseil d’administration.

Financement de l’apprentissage

Au cours du premier semestre, la nouvelle instance a contribué à faire converger les niveaux de prise en charge des contrats d’apprentissage déterminés par les branches professionnelles. Ce travail qui a consisté à analyser les valeurs proposées et à émettre des recommandations pour réduire les écarts touche à sa fin. La publication de l’ensemble des niveaux de prise en charge est prévue pour cet été.

Rénovation de la certification professionnelle

En parallèle, France compétences a posé les jalons de la refonte du système de certification professionnelle. Ce travail s’est concrétisé par l’installation de la commission certification professionnelle et de son comité scientifique et par la mise à disposition de nouvelles ressources. Dématérialisation de la procédure d’enregistrement des certifications aux répertoires nationaux, création d’un espace Web spécifique et publication de notes de doctrine ont rythmé le premier semestre.

Sélection des opérateurs du CEP

Les premiers mois d’activité ont aussi été marqué par la nomination d’une médiatrice (lire notre article) et le lancement de la procédure de sélection des opérateurs du conseil en évolution professionnelle (CEP)  qui accompagneront à partir de 2020 les actifs occupés du secteur privé (lire notre article). L’appel d’offres est désormais clôturé. Les équipes de France compétences vont maintenant s’atteler à l’analyse des candidatures. Prochaine étape : la sélection d’un opérateur par région lors du conseil d’administration du 17 octobre. La publication de la liste des opérateurs est prévue pour novembre.

C’est aussi en novembre que France compétences signera avec l’État la convention triennale d’objectifs et de moyens. Avant cela, la nouvelle instance aura, en octobre, à répartir les fonds qui lui seront versés au titre de la contribution légale des entreprises.

Centre Inffo vous conseille également

Pack Bimédia