Le plan « 1 jeune, 1 solution » se déploie

Le plan « 1 jeune, 1 solution » propose une panoplie de mesures pour l’insertion professionnelle des jeunes. Présenté par le gouvernement en juillet dernier, il correspond à un effort financier inédit.

Par - Le 25 novembre 2020.

Le plan « 1 jeune, 1 solution »  vise à répondre à la crise elle aussi inédite, née dans le contexte de l’épidémie de Covid 19 et alors que 750 000 jeunes sont arrivés à la rentrée sur le marché du travail.

Trois axes structurent le plan :

  • faciliter l’entrée dans la vie professionnelle ;
  • orienter et former 200 000 jeunes vers les secteurs et métiers d’avenir ;
  • accompagner des jeunes éloignés de l’emploi en construisant 300 000 parcours d’insertion sur mesure.

De nombreux dispositifs existants sont renforcés, auxquels s’ajoutent de nouvelles mesures.

Pour aider les jeunes concernés à se repérer dans la myriade des mesures déployées, un outil en ligne a été créé par le ministère du Travail.

Entrée dans la vie professionnelle

Un ensemble de mesures visent à renforcer l’emploi des jeunes : aides financières pour les employeurs qui embauchent des jeunes de moins de 25 ans, prime exceptionnelle pour les entreprises qui recrutent un alternant (apprentissage ou contrat de professionnalisation), renforcement des « Emplois francs » dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville et création des « Emplois francs + », etc.

100 000 missions de Service civique viennent aussi s’ajouter aux 140 000 initialement prévues pour 2020.

Accès à la formation

L’offre de formation est démultipliée.

Dans le cadre du Plan d’Investissement dans les Compétences (PIC), 100 000 parcours de formations qualifiantes ou pré-qualifiantes sont proposées en 2020, qui se concentrent sur des métiers d’avenir (transitions écologique, numérique) et en tension (soin et santé).

Une variété d’autres dispositifs de formation sont renforcés : Pass numérique vers l’emploi, Grande école du numérique, etc.

L’offre de formations de prépa-apprentissage (également liée au PIC) est consolidée, pour préparer les jeunes de 16 à 29 ans à réussir une future rentrée en formation par apprentissage.

Dans l’enseignement supérieur, deux labels ministériels sont créés :

  • « Passeport pour réussir et s’orienter » (PaRéO), qui identifie les formations permettant aux bacheliers de préciser leur projet d’études ou d’orientation professionnelle ;
  • le label « Formation supérieure de spécialisation », pour les formations d’une année permettant de s’insérer professionnellement sans interdire une poursuite d’études.

Accompagnement sur mesure

Sur le volet accompagnement, le nombre de places dans les dispositifs ciblant les jeunes est également fortement augmenté : garantie jeune, parcours contractualisé d’accompagnement adapté vers l’emploi et l’autonomie (Pacéa), parcours emploi compétences (PEC), parcours personnalisé pour les décrocheurs scolaires entre 16 et 18 ans mis en œuvre par l’AFPA, etc.

Un outil en ligne pour se repérer, en fonction de sa situation et de son projet

Copie d'écran de l'outil en ligne 1 Jeune 1 Solution

L’outil en ligne #1Jeune 1solution

Le Ministère du travail propose un outil en ligne pour aider les jeunes et ceux qui les accompagnent à se repérer parmi la multitude de possibilités offertes par le plan « 1 jeune, 1 solution ».

En fonction de l’âge, du niveau de formation initiale, du projet existant ou non en termes de secteur visé et d’objectif (stage, formation, alternance / apprentissage, service civique, emploi), l’outil fournit une présentation simple des possibilités existantes.

À destination des employeurs, Pôle emploi propose également à ceux qui appellent le 3995 des conseillers dédiés aux aides liées au plan « 1 jeune, 1 solution ».

 

 

En savoir plus :

Cet article est-il utile ?
Logo Euroguidance Cette page bénéficie d’un financement de la Commission européenne dans le cadre du réseau Euroguidance

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur Lloyd's Register