Espagne

—-
euroguidance2.png

Cette page bénéficie d’un financement de la Commission européenne dans le cadre du réseau Euroguidance


Par - Le 08 juin 2018.

Mise à jour juin 2018

• Population (2017) : 46 528 024
• Taux de chômage (2017) : 16,9%
• PIB par habitant (2016) en SPA : 92
• Accroissement du PIB en volume (2017) : 0,7%
• Taux d’inflation (2017) : 2%
• Dépenses publiques en matière d’éducation en pourcentage du PIB (2011) : 4,82%
• Population âgée de 25-64 ans ayant suivi une formation (2017) : 9,8%
• Jeunes ayant quitté prématurément l’école et ne poursuivant ni études ni formation (2017) : 18,2%
• Population âgée de 25-64 ans ayant atteint la fin de l’enseignement secondaire (2017) : 58,8%
• Langues officielles : espagnol

L’Espagne est une monarchie parlementaire : le Parlement bicaméral exerce le pouvoir législatif, le Président du gouvernement et les ministres le pouvoir exécutif et les juges et les magistrats au nom du roi le judiciaire. Le territoire est organisé en régions (Comunidades Autónomas, CCAA), en provinces et en municipalités.

Le principal organe consultatif du gouvernement est le Conseil national de l’éducation (Consejo Escolar del Estado). Tous les acteurs du secteur de l’éducation sont représentés dans ce conseil: enseignants, étudiants, familles, personnel administratif, partenaires sociaux, l’administration centrale et les conseils régionaux de l’éducation, les écoles privées, les entités locales et les experts de l’éducation. Le Conseil publie un rapport annuel sur l’état du système de formations, qui comprend les propositions d’améliorations soutenues par ses membres. Le Conseil général pour la formation professionnelle est un autre organe consultatif du gouvernement national; il comprend des représentants des autorités publiques nationales et régionales ainsi que des partenaires sociaux, tels que les organisations d’entreprises et les syndicats. Le Ministère de l’emploi joue également un rôle dans la formation professionnelle continue.
Le Ministère de l’éducation, de la culture et du sport est responsable de la formation professionnelle, il établit les lignes directrices et les caractéristiques de base des programmes et il s’assure que l’offre proposée par les régions soit uniforme. En effet, ce sont les régions qui gèrent l’administration du système de formation au niveau local en fonction de leurs besoins.

Schéma du système éducatif espagnol

La formation initiale

L’enseignement préscolaire est organisé en deux cycles de trois ans chacun: le premier, jusqu’à 3 ans, et le second, de 3 à 6 ans. Pour le premier cycle les régions établissent les objectifs, le contenu, l’évaluation, l’organisation, ainsi que les exigences auxquelles les écoles maternelles doivent répondre. Dans le second cycle, tous ces aspects sont réglementés par l’État, mais les régions peuvent apporter des modifications. L’objectif de l’enseignement préscolaire est de contribuer au développement physique, émotionnel, social et intellectuel des enfants en étroite coopération avec les familles. Il est dispensé dans des écoles publiques ou privées.
La scolarité obligatoire commence à l’âge de 6 ans et a une durée de 10 ans.

L’enseignement primaire commence à l’âge de 6 ans et a une durée de 6 ans. L’objectif est de fournir une éducation qui aide les élèves à acquérir des éléments culturels de base.

Le premier cycle de l’enseignement secondaire

L’enseignement secondaire inférieur, est la deuxième et dernière étape de l’enseignement obligatoire comprenant quatre années académiques (de 12 à 16 ans). Après l’obtention de leur diplôme, les élèves reçoivent le certificat de l’enseignement secondaire inférieur qui donne accès au lycée (Bachillerato), aux programmes de formation professionnelle intermédiaire (grado medio) ou au marché du travail. Les étudiants qui n’obtiennent pas le diplôme d’éducation secondaire obligatoire ESO reçoivent un certificat officiel d’éducation obligatoire qui détaille les années étudiées et les notes obtenues.

Lutte contre le décrochage scolaire
Des programmes de formation professionnelle de base sont également proposés au cours de la dernière année de scolarité obligatoire. Ils permettent aux jeunes risquant de quitter l’éducation sans qualification de poursuivre leurs études et de suivre une formation. Ils s’adressent aux élèves à partir de 15 ans : ce programme prévoit 2000 heures de formation théorique et pratique sur 2 ans, dont 240 heures sur le lieu de travail.

Le second cycle de l’enseignement secondaire prévoit des programmes de formation générale dispensés dans les lycées ou des programmes de formation professionnelle intermédiaire accessibles à partir de l’âge de 16 ans qui donnent accès aux programmes professionnels supérieurs. Le Bachillerato s’adresse aux élèves entre 16 et 18 ans et propose des matières obligatoires ainsi que des options choisies par les élèves. Après avoir terminé avec succès le second cycle, les élèves obtiennent le diplôme de l’enseignement secondaire supérieur (título de Bachillerato) qui donne accès via un examen d’entrée aux études universitaires.
Les programmes de formation professionnelle intermédiaire consistent en 2 000 heures de formation réparties en deux années académiques. Les étudiants qui terminent avec succès ces études reçoivent un diplôme de technicien dans le domaine choisi.

Enseignement supérieur
L’enseignement supérieur inclut des programmes professionnels et des programmes académiques. La durée des programmes de formation professionnelle supérieure est de 2 000 heures réparties sur deux années académiques. Ces études mènent à un diplôme de technicien supérieur donnant accès à des études universitaires connexes. Les études universitaires comprennent des programmes de licence, de master et de doctorat.

La flexibilité du système affecte non seulement la progression verticale de la formation professionnelle, mais aussi le flux horizontal entre les différents programmes d’enseignement: les étudiants ayant obtenu un diplôme de base peuvent obtenir le diplôme de l’ESO. De même, les étudiants ayant obtenu des diplômes de formation professionnelle intermédiaire peuvent obtenir le diplôme de Bachillerato en passant les matières de base pertinentes de Bachillerato.

L’alternance

Les programmes de formation professionnelle en apprentissage ont été réformés en 2013 : ils s’adressent aux jeunes de 16 à 25 ans et ils ont une durée de 1 à 3 ans. Les participants signent un contrat d’apprentissage et touchent le salaire minimum. Ces formations prévoient une partie en entreprise (minimum 20%) et l’autre partie dans une école de formation professionnelle (maximum 80%). La mise en situation de travail peut se concrétiser également lors d’ateliers, de laboratoires ou de mise en situation de travail. Au moins 25% la première année et 15% les suivantes de la formation sont consacrés à l’acquisition de nouvelles compétences dans un centre de formation spécialisé ou dans l’entreprise.
Des formations en alternance où les participants ont le statut étudiant (sans limite d’âge) font également partie de l’offre espagnole pour la formation professionnelle, dans ce cas pour le financement les stagiaires peuvent demander une bourse.

La formation continue

La formation continue permet d’améliorer ses compétences et d’acquérir des qualifications. Elle peut être financée par des contributions privées (entreprises et travailleurs) ou des fonds publics. Elle comprend un large éventail de cours conçus pour différents besoins et profils de compétences. La formation continue est dispensée par des institutions publiques ou privées accréditées en tant que fournisseurs de certificats professionnels et d’autres centres de formation agréés.

La formation des adultes a pour objectif d’offrir aux personnes de plus de 18 ans la possibilité d’acquérir, mettre à jour, compléter ou élargir leurs connaissances et compétences, leur développement personnel et professionnel.

Des programmes de formation de base sont proposés aux adultes qui, pour différentes raisons ne possèdent pas les certifications de la scolarité obligatoire.
Les programmes pour les adultes peuvent être à temps plein ou partiel. Il existe également la possibilité pour les adultes de passer des examens d’entrée pour avoir l’accès aux programmes de formation professionnelle intermédiaire et supérieure ou aux études universitaires. Un certain nombre de places sont réservées chaque année pour les adultes qui ont accès aux études grâce à ce système, qui peut varier de 10 à 30% selon chaque contexte territorial. Enfin, des examens pour les adultes afin d’obtenir une qualification officielle sans avoir à compléter les études correspondantes sont également organisées périodiquement.
Le programme de formation en ligne AULA MENTOR élaboré par le Ministère de l
’éducation est également accessible aux adultes : il est composé de plus de 170 cours dans différents domaines. Il vise à fournir une formation alternative à la population adulte qui ne peut pas assister aux programmes de formation traditionnels et dont le rythme d’apprentissage a besoin d’une plus grande flexibilité. Il ne s’agit pas d’un programme de formation gratuit, mais son faible coût (les frais de scolarité couvrent le coût des tuteurs, le reste est couvert par le ministère de l’éducation) le rend accessible à la plupart de la population. Pour l’assurance qualité, les étudiants doivent passer des tests en ligne ; après avoir réussi, ils obtiennent un certificat de réussite délivré par le Ministère de l’éducation qui n’a pas de valeur diplôme, mais peut être valorisé sur le marché du travail.

La formation des salariés repose sur la coopération des autorités nationales avec les partenaires sociaux (employeurs et organisation syndicales) au niveau national et régional.
La réforme de 2015 du marché de travail a renforcé les programmes d’apprentissage tout au long de la vie destinés aux travailleurs salariés, tels que le droit à une formation de 20 heures pour tout travailleur ayant au moins 1 an d’ancienneté. Cette réforme a également introduit le compte individuel de formation.
Les travailleurs peuvent bénéficier gratuitement de différents programmes :

 des formations organisées par les entreprises pour leurs employés (formación programada por la empresa), financé partiellement par des fonds publics alloués par la Fondation d’Etat pour la formation en emploi;

 des programmes de formation intersectoriels pour les travailleurs salariés et indépendants (plans de formación intersectoriales, sectoriales, autónomos);

La formation des demandeurs d’emploi

Le taux de chômage en Espagne, notamment pour ce qui concerne les jeunes et le chômage de longue durée, est un des plus hauts de l’Union européenne.
Pour y faire face le Système national de garantie pour la jeunesse (SNGJ) a été lancé en 2014 : il prévoit la mise en place d’un registre des jeunes sans emploi afin qu’ils puissent recevoir dans les quatre mois une proposition d’emploi ou de formation. Néanmoins, le programme n’a pas eu les résultats escomptés jusqu’à présent compte tenu du volume élevé de jeunes demandeurs d’emploi.
La plupart des formations adressées aux demandeurs d’emploi visent à l’obtention d’un certificat professionnel afin d’augmenter leurs chances de trouver un emploi. Ces programmes sont généralement développés au niveau régional.
Les autorités de l’emploi décident chaque année les initiatives à financer en fonction de différentes circonstances.

L’offre de formation

Les dispensateurs de la formation professionnelle en Espagne peuvent être divisés en trois types d’établissements :

 Des institutions publiques ou privées agréés par les autorités compétentes

 Des centres nationaux spécialisés dans les différentes branches professionnelles

 Des centres de formations qui dispensent une formation professionnelle initiale
Pour ce qui concerne le financement les fonds publics sont fournis principalement par le Ministère de l’éducation et les autorités régionales.

Le cadre de certification

Les parties prenantes sont impliquées dans la conception de toutes les certifications du système éducatif et dans l’élaboration des normes dans tous les secteurs de l’économie, en créant un registre national (cataclogo nacional de cualificaciones profesionales, CNCP). Ceci sert de référence lors de la conception ou de la mise à jour des qualifications et des programmes de formation professionnelle pour s’assurer qu’ils soient adaptés aux besoins du marché du travail. L’Institut national des qualifications (Instituto Nacional de Cualificaciones-INCUAL), est responsable de la mise à jour du catalogue des normes professionnelles, en coopération avec les parties prenantes.

Le service public de l’emploi national (SEPE) et de l’emploi régional sont responsables de la délivrance des certificats professionnels et des certifications (unités de compétence). Ces certificats sont officiels et valides à travers le pays. Le cadre espagnol des certifications de l’enseignement supérieur (MECES) a été lié au cadre européen des certifications de l’enseignement supérieur (EHEA-QF) afin de permettre le transfert des crédits.

Qualité
Les partenaires sociaux et les autorités régionales participent à l’assurance qualité. De plus, le suivi des résultats de la formation, y compris la transition vers l’emploi, soutient également la qualité de la formation; une base de données sur la formation a été élaborée pour cela.
Pour ce qui concerne les programmes de formation en ligne des procédures d’évaluation sont mises en place afin de garantir leur conformité aux critères de qualité fixés pour les programmes traditionnels. Par ailleurs un règlement spécifie quels programmes peuvent être offerts en ligne et combien d’heures doivent y être consacrées.

Pour en savoir plus

Spain – Overview : National education system
Eurydice ; EACEA

Spain : VET [Vocational Education and Training] in Europe – country report 2016
ReferNet Spain ; ReferNet – Réseau européen de référence et d’expertise ; CEDEFOP – Centre européen pour le développement de la formation professionnelle ; FUNDAE – Fundación Estatal para la Formación en el Empleo (Espagne) ; Inés Sancha ; Sofia Gutiérrez Dewar ; Sub-Directorate General for Guidance and Vocational Training (Espagne) ; INCUAL – Instituto Nacional de Cualificaciones (Espagne)
Thessalonique : CEDEFOP, 10/2017. – 75 p.

ReferNet Spain
FUNDAE – Fundación Estatal para la Formación en el Empleo (Espagne) ; ReferNet Spain

Spotlight on VET Spain (version anglaise)
Cedefop, 2016, 6p.

Education and Training Monitor 2017 : Spain
European Commission ; Directorate General for Education and Culture
Luxembourg : Publications Office of the European Union, 11/2017. – 16 p. – (Education and Training Monitor)
https://ec.europa.eu/education/sites/education/files/monitor2017-es_en.pdf

OECD Skills Strategy – Diagnostic Report : Spain – 2015
OCDE – Organisation de coopération et de développement économiques
Paris : OCDE, 09/2015. – 254 p.
http://www.oecd.org/skills/nationalskillsstrategies/Diagnostic-report-Spain.pdf
Executive Summary (July 2015, 11 p.)
[http://www.oecd.org/skills/nationalskillsstrategies/Spain_DR_Executive_Summary.pdf

 >http://www.oecd.org/skills/nationalskillsstrategies/Spain_DR_Executive_Summary.pdf]

Documents utiles

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters