Les régions se mobilisent en faveur de la jeunesse

Par - Le 22 février 2021.

Lors de la conférence de presse, organisée par Régions de France le 19 février 20221,  François Bonneau et Marie-Guite Dufay, respectivement président de la région Centre-Val de Loire et présidente de la région Bourgogne Franche-Comté, ont fait le point, sur les actions d’urgence déployées par les régions pour accompagner et soutenir les jeunes touchés par la crise sanitaire.

Un dossier de presse sur « Les actions d’urgence menées par nos Régions contre la précarité et l’isolement des jeunes » a réalisé à l’occasion de cette conférence de presse.

Les régions agissent notamment dans trois domaines :

Lutte contre le décrochage scolaire et universitaire,

  • Au titre de leur compétence en matière d’orientation et de coordination des acteurs de la lutte contre le décrochage scolaire, les Régions ont mis en place, dans le cadre des pactes d’investissement dans les compétences (des PIC), des dispositifs spécifiques de raccrochage pour les jeunes en échec : plateformes de suivi et d’appui aux décrocheurs (Ile-de-France), Ordi solidaire (Centre Val de Loire) …
  • Accompagnement des étudiants en première année en lien avec les services orientation des universités…

Soutien des apprentis

  • Entre 40 000 et 50 000 jeunes apprentis sont actuellement sans contrat d’apprentissage ou en situation de rupture soit près de 10% des effectifs d’apprentis. Certaines régions ont maintenu leur fonds social aux apprentis ou réfléchissent à mettre en place des « garanties de fin d’année de formation »,
  • Actuellement, les jeunes ont 6 mois pour signer un contrat, les régions demandent à l’Etat de prolonger ce délai et le dispositif d’aide exceptionnelle à l’embauche d’apprentis.

Aides sociales

  • Beaucoup de régions apportent des moyens financiers pour que les universités, les Crous, augmentent leur capacité d’accueil et d’écoute psychologique, en présentiel et en distanciel,
  • La région Bourgogne-Franche Comté a mis en place un fonds d’urgence de soutien aux étudiants, géré par le Crous, pour lequel elle contribue à hauteur de 270.000 euros et qui a permis d’attribuer près de 600 aides individuelles à des étudiants pour financer leur logement, l’aide alimentaire, l’achat d’équipements ou leurs frais d’étude.
  • La région Bretagne a pour son part voté en décembre 2020 une enveloppe exceptionnelle de 1 million d’euros en faveur du Crous et a proposé d’abonder les fonds sociaux des 245 lycées bretons publics et privés, là aussi pour un montant de 1 million d’euros.

Source : Régions de France, 19 février 2021

Cet article est-il utile ?

Centre Inffo vous conseille également

I-Cert