Certification professionnelle : la réforme clarifie les règles en matière de partenariat

Les partenariats entre organismes certificateurs et prestataires de formation sont davantage encadrés depuis la dernière réforme. Mikaël Charbit, directeur de la certification professionnelle de France compétences, rappelle les règles auxquelles sont soumis ces partenariats et en quoi elles contribuent à une meilleure lisibilité de l’offre.

Par - Le 19 octobre 2020.

Sésames indispensables pour intervenir sur les marchés de la formation financés sur des fonds publics ou mutualisés, les certifications professionnelles font l’objet d’un suivi plus strict depuis la loi « avenir professionnel ».

Ce nouvel environnement contribue au développement de partenariats entre organismes de formation et propriétaires de certifications. Moyen de s’affranchir de l’ingénierie de certification pour les premiers, possibilité de déployer leur offre à plus grande échelle pour les seconds, ces alliances sont soumises à un certain nombre d’obligations.

Les propriétaires de certifications qui s’engagent dans cette voie doivent faire preuve de transparence et intégrer des processus de contrôle dans le pilotage de leur réseau. Explications avec Mikaël Charbit, directeur de la certification professionnelle de France compétence, interviewé à l’occasion d’une « Matinée d’actualité » organisée par Centre Inffo, le 8 octobre.

 

 

 

 

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur Ymag