France compétences lance le chantier des équivalences entre certifications professionnelles

Ministères et organismes certificateurs sont invités à identifier les équivalences possibles entre leurs certifications professionnelles et les autres certifications professionnelles du Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Ce travail de recensement vise à établir des passerelles entre certifications et à faciliter les mobilités professionnelles.

Par - Le 21 décembre 2022.

La deuxième phase de la refonte des certifications professionnelles est lancée. France compétences et sa Commission nationale de la certification professionnelle invitent les ministères et organismes certificateurs à travailler sur la question des équivalences entre les certifications professionnelles inscrites au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Ce travail de recensement doit être réalisé au cours du premier semestre 2023, indique l’instance de régulation dans un communiqué diffusé le 15 décembre. Objectif : « faciliter les mobilités professionnelles des actifs par un accès simplifié et modularisé aux parcours de qualification », souligne France compétences.

Faciliter les passerelles et les mobilités

Plus de quatre ans après la création de France compétences, la majorité des certifications professionnelles enregistrées au RNCP ont été « réinterrogées sur leur capacité à répondre aux besoins en compétences du marché du travail et sont maintenant structurées en blocs de compétences », précise l’instance de régulation. Pour faciliter les passerelles entre certifications, il convient « d’identifier les équivalences entre les blocs de compétences des certifications professionnelles. » Selon France compétences, ce nouveau chantier vient en appui de la réforme en cours de la validation des acquis l’expérience (VAE), « en renforçant la valeur des futurs parcours de reconnaissance ciblant spécifiquement des blocs de compétences. »

Intégration du recensement aux fiches RNCP

Les ministères et organismes certificateurs sont ainsi invités, lors du premier semestre 2023, à identifier des équivalences, pour les demandes d’enregistrements et les fiches actuellement enregistrées, et à intégrer ce recensement à leurs fiches RNCP via le système d’information (SI). « Dans ce cadre, le SI de France compétences a ainsi été modifié afin de constituer une base de données des équivalences. Cette base de données, une fois renseignée et consolidée, permettra aux acteurs du champ emploi- formation de disposer d’informations facilitant la modularisation des parcours de qualification. Elle sera ensuite accessible en open data », complète France compétences.

Notices d’aide actualisées

Les notices d’aide ont été actualisées pour préciser les modalités pratiques associées, les certificateurs sont aussi invités à se référer au Vademecum RNCP (p58).

A partir du second semestre, sur la base de ce premier travail, la Commission de la certification professionnelle de France compétences, exercera son pouvoir de recommandation prévu à l’article L. 6113-7 du code du travail, si toutefois il est constaté des insuffisances.

Centre Inffo vous conseille également