Loïc Jourdain et Charles Gras, co-fondateurs de Simbel.

Le prestataire de solutions digitales Simbel lève 4 millions d’euros

Un an après sa création en 2021, Simbel convainc les investisseurs avec sa solution digitale de gestion de la formation et lève 4 millions d’euros. La jeune pousse élargit son offre avec un catalogue et vise les entreprises de taille moyenne. Les start ups interviennent de plus en plus dans le champ des compétences.

Par - Le 16 décembre 2022.

La révolution digitale change les règles du jeu dans de nombreux secteurs. Les start-ups s’y imposent rapidement n’hésitant pas à concurrencer les acteurs historiques. Dans la formation, les plateformes d’e-learning se développent à un rythme soutenu. Un nouveau phénomène prend depuis peu de l’ampleur et pourrait transformer le marché des entreprises. Les fonctions des ressources humaines accélèrent leur digitalisation. Le management des compétences y tient une place stratégique sur laquelle se positionnent d’ambitieuses jeunes pousses. C’est le cas de Simbel créée en 2021 en proposant un logiciel de gestion de la formation. « Cette activité encore souvent pilotée sur Excel et avec des ressources RH limitées reste chronophage et peu efficiente. Les entreprises ont besoin d’un outil réactif, articulé avec les autres solutions digitales pour une approche globale des compétences », explique Loic Jourdain, son co-fondateur.

Une solution globale

La start-up vient de réussir un premier tour de table et de 4 millions d’euros pour soutenir sa croissance sur le marché des entreprises de taille intermédiaire, là où les besoins sont les plus forts. Avec ses premiers clients, Blablacar, le cabinet Roland Berger ou encore le spécialiste de la ville intelligente Quartus, Simbel a développé une solution clé en main d’identification,  d’organisation et de mise en œuvre d’un plan de formation. L’approche pragmatique de la jeune pousse au plus près des réalités de l’entreprise a porté ses fruits. Un des enjeux consiste désormais à investir dans la technologie et l’analyse de données. Autre axe stratégique, l’articulation avec les autres logiciels de gestion RH mis en place ces dernières années et la plupart du temps trop cloisonnés. « Nous allons nouer des partenariats avec les éditeurs afin de fluidifier la collecte des besoins et le déploiement des actions de formation », ajoute Loic Jourdain.

Un catalogue de formations

En travaillant avec leurs clients, les jeunes entrepreneurs ont vite compris l’intérêt de proposer un catalogue de formations. Né à l’ère du digital, Simbel utilise un modèle de sélection issu des données d’usage. Ces data permettent ainsi de sélectionner les formations les plus appréciées des utilisateurs et des managers. A ce jour, plus de 500 offres sont ainsi proposées aux entreprises avec la solution de gestion de la formation. On y trouve pour moitié des formations aux soft skills autour des langues, du management ou encore de la gestion de projet et, pour l’autre moitié, des formations techniques pointues. Conscient de l’importance de rendre ce catalogue éligible à des financements mutualisés ou publics, les dirigeants de Simbel sont allés chercher la certification Qualiopi. « C’est une première brique pour simplifier les démarches des entreprises », précise Loic Jourdain. Le start-upper aimerait aller plus loin et s’intéresse de près aux évolutions attendues de la réforme. « Il y a un enjeu fort de financement pour les entreprises de taille intermédiaire et un frein dû à la complexité administrative des dispositifs ».

Centre Inffo vous conseille également