Apprentissage : l’Association nationale des apprentis de France confiante dans la réforme de l’offre

Alors que la réforme de l’apprentissage se met en œuvre, nous avons demandé à l’Association nationale des apprentis de France (Anaf) de réagir aux premières remontées du terrain. L’ouverture aux entreprises et la dématérialisation sont perçues comme une opportunité.

Par - Le 23 octobre 2019.

Qu’il s’agisse de la multiplication des CFA d’entreprise (voir notre article) ou de l’ouverture de prépa apprentissage 100 % en ligne (voir notre article), Aurélien Cadiou, président de l’Anaf, se montre pragmatique.

Le pari de la confiance

Les CFA d’entreprise ? Sous réserve que celles-ci jouent le jeu d’une formation complète correspondant au diplôme ou titre visé, l’Anaf salue volontiers un élargissement de l’offre qu’elle estime bénéfique aux jeunes. « Des organismes seront chargés du contrôle, il n’y a pas de raison que  cela se passe mal », estime Aurélien Cadiou. La digitalisation des prépas apprentissage ? Sur la base de ce qu’elle a déjà constaté en matière de formation en ligne, l’Anaf se déclare là aussi satisfaite : « cela correspond à un besoin des jeunes, qui n’ont pas toujours un CFA à côté », rappelle le président de l’Anaf.

Pour les réactions complètes d’Aurélien Cadiou, président de l’Anaf, merci de consulter la vidéo :

Centre Inffo vous conseille également