shutterstock_167465369.jpg

Le cahier des charges du conseil en évolution professionnelle

Au-delà de la présentation des finalités, des publics et de l’offre de services relative au conseil en évolution professionnelle, l’arrêté relatif au cahier des charges du CEP précise les modalités de mis en œuvre et de suivi. Prestation sur-mesure, le nouveau service d’appui aux actifs suppose d’accorder une attention particulière au professionnalisme des équipes en charge du dispositif.

Par - Le 24 juillet 2014.

Gratuité, accessibilité, neutralité et anonymat sont les grands principes fondateurs de la mise en œuvre du conseil en évolution professionnelle. Comment faire du sur-mesure quand on s’adresse à l’ensemble des actifs ? La réponse semble tenir dans le modèle suivant : industrialisée en ce qu’elle repose sur un collectif d’opérateurs retenus pour leurs compétences et périmètre d’intervention respectifs, l’offre de services n’en est pas moins individualisée et personnalisée pour l’usager.

Motivations et capacités d’adaptation

Le cahier des charges insiste, elle doit être mobilisée en fonction des besoins des bénéficiaires, et tenir compte de leur situation, de leurs contraintes, notamment familiales, et de leur degré d’autonomie. L’utilisation de modalités de délivrance à distance est possible, ainsi que le recours par les opérateurs à des prestataires externes (bilan de compétences, aide à la création ou reprise d’entreprise, etc.), dont ils resteront cependant garants de la qualité de service. Celle ci reposant sur la professionnalisation des équipes, le cahier des charges insiste sur “l’obligation d’actualiser leurs compétences”.

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters