Grand-Est : l’apprentissage transfrontalier doit encore progresser

Le Conseil Rhénan a récemment adressé aux élus français, suisses et allemands, deux résolutions pour soutenir l’apprentissage transfrontalier et la reconnaissance des qualifications de part et d’autre des frontières. 

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 08 novembre 2021.

Si l’apprentissage transfrontalier existe bien dans le Grand Est et se concrétise par des parcours bi et tri-nationaux, des questions continuent à se poser sur la pérennisation de son financement, son cadre juridique et technique, soulignait le Conseil Rhénan dans une de ses deux résolutions du mois de septembre. Cette assemblée réunit des élus français, allemands et suisses qui représentent les intérêts de la population du Rhin supérieur. Celle-ci réunit six millions d’habitants en Alsace, dans le Bade-Wurtemberg, en Rhénanie Palatinat et en Suisse. « Le Rhin Supérieur est une région certes tri-nationale, mais c’est avant tout une seule et…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur