« Nous avons beaucoup travaillé en partenariat » (Yannick Chenevard, Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur)

CPRDFOP, apprentissage, pacte d’investissement dans les compétences… Yannick Chenevard, vice-président du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur (PACA) en charge de la formation professionnelle, revient pour le Quotidien de la formation sur les grandes missions de son mandat, quelques semaines avant les élections qui renouvelleront l’exécutif, les 20 et 27 juin prochains.

Par - Le 25 mai 2021.

Candidat aux élections départementales du Var, Yannick Chenevard ne se présente pas aux côtés du président sortant Renaud Muselier aux prochaines élections régionales en Provence-Alpes-Côte-d’Azur (PACA). Ce n’est néanmoins pas sans une certaine émotion qu’il s’apprête à achever son mandat de vice-président du Conseil régional en charge de la formation. « Nous avons tous beaucoup travaillé, beaucoup en partenariat. Cela, surtout, dans un contexte jamais connu », confie celui-ci.

Mettre la formation en adéquation avec la stratégie économique régionale

Une des premières missions confiées à l’élu régional aura été l’élaboration du contrat de plan régional de développement des formations et de l’orientation professionnelles (CPRDFOP). « Cela a été une co-construction. Sur 82 engagements, 61 étaient à la charge de la Région. Aujourd’hui nous en avons traité 80 %, ce qui de mon point de vue est remarquable compte tenu parfois de certaines lourdeurs administratives », se félicite Yannick Chenevard. Avec plus d’1 milliards d’euros sur les années d’exécution du CPRDFOP, la Région PACA s’est selon lui notamment attachée à mettre en adéquation la formation avec la stratégie économique régionale. « Une mesure importante ‘’orienter vers l’emploi’’ a été dotée de plus de 40 millions d’euros. Pour la formation professionnelle [des demandeurs d’emploi], dotée de 533 millions d’euros, nous avons mis en place un indicateur de retour à l’emploi 6 mois après l’entrée en formation », expose-t-il.

Développement de l’apprentissage

Les objectifs du CRDFOP en matière d’apprentissage, eux, ont dû être réajustés lorsque cette compétence a été retirée aux Régions début 2020. « Avant cela, nous avions élaboré une stratégie et une synergie [avec les différents acteurs de l’apprentissage]. Nous nous étions fixé l’objectif de 50 000 apprentis en 2021 et avions atteint 35 000 apprentis au 31 décembre 2019 : cela représente une croissance de +18 % alors qu’auparavant le nombre d’apprentis était en décrue et baissait tous les ans », décrit Yannick Chenevard.

Partenariat avec Pôle emploi

La région PACA se sera enfin aussi démarquée par son refus de signer en 2019 son pacte régional d’investissement dans les compétences (Pric) avec l’Etat. « Nous avons eu un différend sur la base financière avec la ministre de l’époque, nous considérions que l’intérêt de la Région et donc de ses citoyens n’y était pas », explique Yannick Chenevard. Mais le vice-président en charge de la formation met en avant le travail étroit mené avec la direction régionale de Pôle emploi, en charge du pilotage du Pric. « Nous avions signé avec Pôle emploi une convention de partenariat dès 2016, en décidant que la concurrence n’avait aucun sens et qu’il fallait agir en complémentarité. Nous avons continué à mener cette stratégie après la signature du Pric et cela continue avec le pacte additionnel (voir notre article) », explique Yannick Chenevard, qui ne cache pas avoir découvert en Pôle emploi grâce à son mandat « une véritable machine performante avec des équipes remarquables ».

 

 

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur