Sycfi – Syndicat des consultants-formateurs indépendants.

Abonnez-vous

Pourquoi les formateurs doivent repenser leur professionnalisation

Stimulée par la démarche Qualiopi et l’essor des pratiques digitales, la profession de formateur est amenée à repenser la question de sa professionnalisation. Entre obligation légale et atout compétence, le sujet s’impose.

Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation

Par - Le 04 février 2021.

« Nous sommes une des rares professions libérales qui n’est pas cadrée, mettre un minimum de professionnalisation dans le métier est nécessaire. » Le propos est signé Jean-Christian Bourrion, consultant formateur indépendant et administrateur du Sycfi, qui organisait ses Assises nationales les 27 et 28 janvier derniers. Cette notion de professionnalisation est pour lui d’autant plus importante qu’il le souligne : « Nous sommes dans un cadre global de certification. » "La formation a partie liée aux savoir-être, c'est difficile à certifier." (Bernard Monteil, FFP) Si la référence évoque le processus Qualiopi, qui s’impose à tout prestataire d’actions concourant au développement des compétences…

— Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation —

Centre Inffo vous conseille également