Inégalités de genre : « des démarches volontaristes s’imposent » (Samia Ghozlane, Grande école du numérique)

La directrice générale de la Grande école du numérique regrette les inégalités persistantes entre hommes et femmes dans ce domaine et défend, aux côtés d’autres outils, l’idée de quotas temporaires pour y remédier. Entretien avec Samia Ghozlane, en cette journée internationale pour les droits des femmes.

Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation

Par - Le 08 mars 2022.

Le Quotidien de la formation - Quel constat dressez-vous sur la situation des femmes dans le secteur du numérique ? Samia Ghozlane - Elles restent minoritaires, ce qui nous laisse sur notre faim. Dans le secteur de la tech toutes fonctions confondues, elles représentent 30 % des effectifs. Mais dans certains domaines très techniques, comme la cybersécurité ou l’intelligence artificielle, elles sont moins nombreuses encore, parfois moins de 10 %. Donc le secteur demeure peu mixte, et c’est bien dommage. Tout l’écosystème en est conscient. Des efforts sont réalisés pour changer la donne. C’est d’autant plus indispensable que la mixité et…

— Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation —

Centre Inffo vous conseille également

Digiforma