Françoise Merloz, directrice du CFA des chefs.

Abonnez-vous

Le CFA des Chefs milite pour une plus grande convergence des niveaux de prise en charge 

La première vague de révision des niveaux de prise en charge fait naître des questions autour des méthodes de révision et sur le calendrier de son application. Le CFA des Chefs créé par 5 entreprises en 2020 pointe la persistance d’écarts importants selon les branches et se prépare à adapter son modèle économique.

Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation

Par - Le 26 septembre 2022.

A la publication des nouveaux niveaux de prise en charge (NPEC) des contrats d’apprentissage le 1er septembre, Françoise Merloz peine à s’y retrouver. Les certifications gérées par la directrice du CFA des Chefs font partie des 275 certifications appelées à être réexaminées.  Une incertitude pour cette rentrée 2022 alors qu’une dizaine de contrats sont encore à signer. Si le CFA comprend les contraintes budgétaires du système d’apprentissage, la révision prévue par la loi « avenir professionnel » soulève des questions de mise en œuvre et de méthode. Un délai de « prévenance » Le calendrier d’application des montants de niveaux de prise en charge…

— Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation —

Centre Inffo vous conseille également

Dalloz