« Reconversions et orientation, angles morts de la réforme » (Medef)

Alors que la transformation des métiers s’accélère, l’accompagnement des transitions professionnelles n’est pas à la hauteur des enjeux. Trop souvent inadaptés et trop complexes, les dispositifs existants n’ont pas réussi à s’imposer. Un constat partagé lors de la matinée Nouvelle vie professionnelle organisée par l’AEF le 9 novembre.

Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation

Par - Le 17 novembre 2022.

Grandes oubliées de la réforme de 2018, les reconversions professionnelles reviennent sur le devant de la scène. Lors de la matinée organisée par l’AEF le 9 novembre, le constat s’est imposé. « Les dispositifs ne fonctionnent pas et restent donc à imaginer », reconnaît Antoine Foucher, ex-directeur de cabinet de Muriel Pénicaud ministre du Travail lors de la préparation de la loi « avenir professionnel ». Même le dernier né, TransCo, co-construit avec les partenaires sociaux à la sortie de la crise sanitaire en 2021, déçoit. Seuls 230 dossiers ont été finalisés en 2022 pour moins de 7 millions d’euros selon les chiffres fournis…

— Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation —

Centre Inffo vous conseille également