Vers la création d’un espace européen de l’apprentissage (PFUE 2022)

Dans le cadre de la présidence française du Conseil de l’Union européenne, la première conférence ministérielle dans le champ de l’emploi et des droits sociaux organisée de Paris le 20 janvier dernier ouvre le vaste chantier de promotion de la mobilité des apprentis au sein du programme Erasmus. La feuille de route s’articule atour de deux axes, la structuration de réseaux et l’accompagnement.

Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation

Par - Le 24 janvier 2022.

La volonté politique est réaffirmée. La jeunesse, durement touchée par la crise sanitaire, se place au cœur des priorités de la nouvelle présidence française de l’Union européenne. Dans cet agenda, la mobilité des apprentis au sein du dispositif Erasmus, encore très faible, a toute sa place. La thématique a réuni, le 20 janvier, des ministres du Travail de différents pays de l’UE, des entreprises, des réseaux de CFA et des institutionnels lors de la conférence ministérielle organisée dans le cadre de la nouvelle présidence française de l’UE. Cette matinée dense d’échanges sur les freins à lever et les bonnes pratiques…

— Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation —

Centre Inffo vous conseille également