Stéphanie de Valence, directrice-adjointe d’exploitation de la région Ile-de-France du réseau Vinci Autoroutes.

Stéphanie de Valence, directrice-adjointe d’exploitation de la région Ile-de-France du réseau Vinci Autoroutes.

Vinci lance une nouvelle école pour les métiers de l’autoroute

Vinci Autoroutes vient de créer le premier établissement de formation aux métiers de l’autoroute sur le site de Brive-La-Gaillarde de l’opérateur.

Par - Le 20 juin 2022.

Il y a quelques semaines, Vinci Autoroutes, le pôle du groupe éponyme spécialisé dans la concession et l’exploitation d’infrastructures autoroutières, a inauguré l’école des métiers de l’autoroute (EMA). Il s’agit du premier centre de formation en France destiné aux professionnels de la surveillance, de l’entretien et de l’assistance sur autoroute. « Il s’agit d’une première en France. Cette école est implantée sur notre réseau, sur le site de Brive-La-Gaillarde. La toute nouvelle promotion est constituée de 11 futurs agents autoroutiers », explique Stéphanie de Valence, la directrice de ce nouvel établissement, également directrice-adjointe d’exploitation de la région Ile-de-France du réseau Vinci Autoroutes qui forme chaque année 5500 collaborateurs de l’entreprise, soit 150 000 heures de formation. Recrutés dans le cadre de contrats de professionnalisation, les futurs agents bénéficieront, au sein de l’école, de 200 heures de formation théorique et pratique, réparties en trois périodes de deux semaines.

Habilitations et certifications nécessaires

Objectif :  leur permettre d’acquérir les habilitations et les certifications nécessaires pour intervenir sur autoroute. Les stagiaires qui participeront à cette formation travailleront sur les trois thèmes suivants : formation à la sécurité des interventions sur autoroute et à la pose de balisage, entretien des espaces verts et du matériel (les espaces verts du réseau représentent 4 fois la superficie de la ville de Paris), viabilité hivernale et conduite des engins spécifiques (saleuses, déneigeuses).

Immersion sur le terrain

« Ces sessions sont animées par nos formateurs internes. Nos stagiaires alterneront avec une immersion sur le terrain effectuée au sein de nos centres d’exploitation », précise Stéphanie de Valence. L’École des métiers de l’autoroute élargira progressivement ses formations aux métiers de la maintenance, des travaux et de l’encadrement des équipes. L’établissement aura également vocation à accueillir au sein de ses cursus des salariés des collectivités territoriales gestionnaires d’infrastructures et des entreprises intervenant sur les routes (comme les dépanneurs) dans le cadre de stages sur mesure (balisage sur chantier, viabilité hivernale, sécurité et prévention des risques), avec l’objectif de délivrer des formations qualifiantes.

Contrats de professionnalisation

Quid du futur ? « Vinci autoroutes va recruter en moyenne 80 agents autoroutiers chaque année. Nous souhaitons donc, en coordination avec notre formation décentralisée, faire monter en puissance le nombre de stagiaires passant par l’EMA. L’ensemble de nos contrats de professionnalisation passeront à terme par l’école et nous étendrons progressivement les métiers enseignés », signale Stéphanie de Valence. Une trentaine de postes d’agents autoroutiers seront proposés dans l’entreprise en 2022 dans le cadre d’un contrat de professionnalisation. « Notre première promotion sera suivie d’une autre qui regroupera une vingtaine de futurs agents autoroutiers. La prochaine session débutera début 2023 », note la directrice.

Centre Inffo vous conseille également