Le Medef veut recentrer la formation professionnelle sur les besoins réels de l’économie

Alors que les sujets économiques restent absents des débats présidentiels, le Medef a présenté ses propositions lundi 24 janvier. Selon son président, Geoffroy Roux de Bézieux, la formation représente le talon d’Achille de la France dans la compétition mondiale. L’organisation patronale demande notamment à instaurer la codécision sur l’utilisation du compte personnel de formation.

Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation

Par - Le 26 janvier 2022.

Trois ans après la réforme de 2018 et à la veille de l’échéance présidentielle, les entreprises veulent reprendre la main sur la formation professionnelle. Parmi les axes prioritaires soutenant les propositions du Medef présentées le 24 janvier lors d’une conférence de presse, la montée en compétences représente pour l’organisation patronale un défi de long terme. « La formation professionnelle initiale et continue sont les talons d’Achille de l’économie française », déclare Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef. En cause, le décalage persistant avec les besoins réels des entreprises. Après avoir regretté le recul des matières scientifiques et des mathématiques dans les…

— Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation —

Centre Inffo vous conseille également

Digiforma