RNCP : toujours plus de certifications

Par - Le 29 mars 2013.

Dix ans déjà que la loi de modernisation sociale « a instauré la Commission nationale de la certification professionnelle (CNCP) et le Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) », rappelle George Asseraf en introduction du rapport d’activité 2012. Dix ans qui ont eu un impact quantitatif – il existe aujourd’hui près de 8000[ 1 ]4848 certifications enregistrées de droit, 2862 certifications enregistrées sur demande. fiches RNCP contre environ 1600 titres et diplômes répertoriés dans la liste d’homologation de 2002 – et, surtout, qualitatif : au-delà des diplômes enregistrés de droit, la CNCP a notamment « favorisé, souligne le président de la CNCP, l’appropriation d’un modèle centré sur les acquis de l’apprentissage et la relation avec le marché du travail ». Ainsi des quatre critères étudiés par les chargés de mission pour l’enregistrement sur demande des certifications professionnelles : opportunité de la création de la certification eu égard au marché du travail, efficience de l’insertion professionnelle, qualité de l’ingénierie de certification et effectivité du droit à la VAE.

Logiquement, le plus gros pourvoyeur de certifications reste en 2012 l’Enseignement supérieur (2966), suivi de l’Éducation nationale (764). Viennent ensuite l’Emploi (396), les titres d’ingénieurs (337) et l’Agriculture (218). Les niveaux II, III et I sont en tête des demandes d’enregistrement.

Des certifications à base de compétences

En 2012, 558 demandes d’enregistrement au RNCP, un record, ont été examinés et ont donné lieu à 466 avis favorables, 39 avis défavorables et 58 ajournements dans l’attente de compléments d’information. Tout comme la VAE, le principe d’enregistrement au RNCP semble renforcer le poids des compétences dans les certifications. Ainsi et sur la période 2008-2012, la commission observe « une appropriation croissante de la logique compétences par les organismes certificateurs, alors que dans le même temps son degré d’exigence se renforçait conduisant à un pourcentage d’avis défavorables sensiblement stable ». 53 % des dossiers correspondent à des nouvelles demandes, 47 % à des renouvellements. Ces demandes d’enregistrement proviennent en majorité d’organismes privés (353), suivis des établissements publics (84), des établissements consulaires (61) et des commissions paritaires nationales de l’emploi (60). À double sens, l’inflation des demandes d’enregistrement (+ 100 % par rapport à 2008, + 34 % par rapport à 2011) représente à la fois un succès qui prouve l’ancrage du RNCP dans la chaîne orientation-formation-emploi et un risque pour la lisibilité de l’offre de formation. À cet égard, la commission indique s’être « efforcée d’harmoniser les libellés avec le niveau d’enregistrement accordé et de mettre en évidence le métier visé par la certification ». Motif de satisfaction, la hausse des demandes n’a pas entraîné d’allongement du délai d’instruction moyen (7,6 mois) en 2012, ceci « en dépit de la stabilité des effectifs du secrétariat national de la commission ».

Le nombre de demandes d’enregistrement de certificats de qualification professionnelle (CQP) examinées est lui aussi en forte augmentation, avec 60 demandes en 2012 contre 34 en 2011, portant à 195 le nombre de CQP enregistrés au RNCP.

Parmi les nombreux défis qui restent à relever, George Asseraf évoque :

  • la mise en place d’un inventaire des certifications non éligibles au RNCP ;
  • l’élaboration d’une future nomenclature des niveaux de certification ;
  • la mise en œuvre pratique des conclusions du rapport Asseraf / Pitte « Certifier et orienter vert » en partenariat avec le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie (consulter le rapport au format doc sur le site du CNCP ;
  • les avis d’opportunité préalable à l’enregistrement des certifications de droit.

Rapport d’activité de la CNCP au Premier ministre, 2012 : format PDF, 748 ko, 24 p.

Le site de la CNCP : www.cncp.gouv.fr/

Partenariats CNCP / Centre Inffo

Le Centre Inffo est partenaire du RNCP depuis 2010 pour la mise en place d’échanges d’informations, la mise en œuvre de partenariats éditoriaux, d’actions de formation concertées et le développement de pratiques innovantes de communication sur la certification ; depuis 2012 pour la mise en place d’un calendrier de journées d’information sur la certification et l’échange d’informations thématiques.

Notes   [ + ]

1. 4848 certifications enregistrées de droit, 2862 certifications enregistrées sur demande.

Centre Inffo vous conseille également

Afnor