« Innovation et coopération sont intimement liées » (Marc Picquette, Opcabaia)

Comment les futurs opérateurs de compétences abordent-ils la question de l’innovation ? Extraits croisés des réponses de cinq Opca lors du colloque de l’innovation organisé par Opcalim [ 1 ]Industries alimentaires, de la coopération agricole et de l’alimentation en détail mardi 4 décembre à Paris.

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 06 décembre 2018. Mis à jour le 06 décembre 2018.

Premier à s'exprimer, Thierry Teboul, directeur général de l'Afdas, estime que les Opca n'ont pas assez su «~marketer leurs actions~». Il faut selon lui montrer que la «~formation est un moyen au service d'une fin, qui est l'intérêt général ». Il le souligne, l'amoindrissement du rôle des Opca en matière d'ingénierie financière les conduit de facto à accroître leur rôle en matière d'ingénierie pédagogique. Montée en compétences Pour Nathalie Even-Quesney, représentante de la direction générale du Fafih [[Hôtellerie, restauration, loisirs et activités du tourisme]], «~l'Opco de demain doit être le partenaire privilégié des branches, pas uniquement pour financer des formations…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également