La formation aux métiers d’art, de l’atelier-école à l’entreprise apprenante (rapport parlementaire)

Les métiers d’art et du patrimoine vivant font face à des difficultés dans l’enseignement de leurs savoir-faire. Un rapport propose des actions concrètes dans le domaine de la formation tant initiale que continue, mais aussi en matière d’apprentissage.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 17 mai 2019.

La formation aux métiers d'art est complexe, puisque « les  281 métiers d’art [[Listés dans le cadre de la loi du 18 juin 2014 relative à l’artisanat, au commerce et aux très petites entreprises, NDLR]] répondent à des réalités  souvent  très  différentes », indique le rapport France, métiers d’excellence remis au Premier ministre en décembre. La difficulté majeure tient souvent à la faiblesse du flux d'élèves à former (métiers « rares »), voire pour lesquels « il n’existe plus de filière de formation initiale » (métiers « orphelins») . D’autre part, pour répondre à l’exigence d’excellence du marché du travail, la…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform