Marie-Christine Oghly, présidente de la commission Éducation, formation, compétences du Medef, présidente d’EnginSoft.

« La mise en œuvre de la loi a besoin des corps intermédiaires » (Marie-Christine Oghly, Medef)

Co-présidente de la commission Éducation, formation, compétences du Medef, Marie-Christine Oghly a souligné le rôle des partenaires sociaux pour la mise en œuvre opérationnelle de la réforme de l’apprentissage et de l’orientation (conférence Loi #AvenirPro, 4novembre, Paris).

Par - Le 07 novembre 2019.

« On a besoin des corps intermédiaires pour mettre en application la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel », insiste Marie-Christine Oghly (Medef). Pour illustrer son propos, la co-présidente de la commission Éducation, formation, compétences a mis en avant les plans d’objectifs partagés (Pop) que son organisation contracte avec l’association Régions de France.

Pop

« Les Régions ont la compétence en matière d’information sur les métiers et les formations, la connaissance du terrain, les liens avec le service public, les établissements scolaires et les entreprises », pointe Marie-Christine Oghly. Dans ce contexte, les Pop fournissent un cadre contractuel qui permet aux branches professionnelles et aux Régions de travailler ensemble. Objectif ? Mettre en place des actions qui facilitent la promotion de l’apprentissage par les entreprises auprès des jeunes et des familles. « Ces Pop vont aussi permettre de partager des objectifs pour mettre en place ou modifier les actions d’orientation, de formation et d’apprentissage, à l’échelle des besoins actuels et futurs d’un bassin d’emploi », précise Marie-Christine Oghly. Elle le souligne, les Pop s’inscrivent dans le cadre d’engagements annuels et prévoient une évaluation d’impact triennale.

Convention Medef / Éducation nationale

Par ailleurs, Marie-Christine Oghly rappelle qu’une convention nationale de coopération a été signée le 24 juin dernier par le Medef et le ministère de l’Éducation nationale, pour décliner les bonnes pratiques en matière d’orientation. Des conventions régionales ont déjà été signées en Martinique, Corse, Sud Paca, La Réunion, Auvergne-Rhône-Alpes et Pays de la Loire. La Normandie, les Hauts-de-France, l’Île-de-France et la Bourgogne-Franche-Comté sont parmi les prochains signataires. « Il s’agit de se rapprocher des jeunes, notamment les plus éloignés de l’entreprise et du monde professionnel, afin de pouvoir les accompagner dans leur choix de parcours, jusqu’à leur insertion professionnelle », précise Marie-Christine Oghly.

Centre Inffo vous conseille également