La Nouvelle-Aquitaine au secours de Notre-Dame

La région Nouvelle-Aquitaine créé l’École régionale du patrimoine Notre-Dame pour mobiliser les métiers de la restauration et proposer des formations qualifiantes.

Par - Le 22 mai 2019.

Pour restaurer Notre-Dame partiellement détruite par un incendie le 15 avril, il faut , au delà des fonds, mobiliser les métiers de la charpente, de la restauration du patrimoine, de la conception…La Nouvelle-Aquitaine, dotée du premier massif forestier européen, a imaginé la création d’une école régionale du patrimoine Notre-Dame, à Felletin, dans la Creuse, afin de proposer des formations qualifiantes liées à la restauration du patrimoine.

Reconquête rurale

« Cette initiative représente un symbole de la capacité de notre région à mobiliser ses filières de formation pour répondre au choc de l’incendie de Notre-Dame, mais également un symbole de reconquête rurale, avec le choix d’installer cette école dans la Creuse, un département frappé par une très forte déprise démographique », déclare Alain Rousset, président de la Région.

Installée dans l’actuel lycée des métiers du bâtiment de Felletin, cet école vise à mettre en réseau acteurs de la formation initiale et professionnelle, et les entreprises du secteur. Elle délivrera un label élaboré avec les entreprises du patrimoine. « Il s’agit d’en faire la base arrière du chantier de restauration de Notre-Dame, en mobilisant toutes les filières, du CAP à l’ingénieur », ajoute Alain Rousset. La région indique aussi que des partenariats avec les communes seront déployés pour développer les chantiers école et chantiers formation, afin d’attirer les demandeurs d’emploi vers les métiers de la restauration du patrimoine sur des opérations grandeur nature.

Déclic

La Fédération française du bâtiment (FFB) et la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) sont partenaires du projet. « L’incendie de Notre-Dame a servi de déclic à la mise en route de ce projet de chantier école imaginé depuis longtemps. Notre ambition, c’est de réussir à attirer des gens issus d’autres univers professionnels vers des métiers un peu désavoués, souligne Francis Mathieu, président de la Capeb de la Creuse. Nous avons des compétences et des savoirs, ce serait dommage d’ailler faire fabriquer des éléments de charpente de la cathédrale à l’étranger. »

 

 

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform