L’Afest plus multimodale qu’il n’y paraît

Dès les premières expérimentations, l’Action de formation en situation de travail s’est révélée multimodale. C’est ce qu’ont montré les intervenants d’une web-conférence, organisée mardi 18 juin, par le Fffod (Forum des acteurs de la formation digitale) et suivie par plus de 60 personnes.

Par - Le 20 juin 2019.

Lorsque l’agence de formation digitale Nell et Associés a été sollicitée sur un projet de formation en situation de travail des agents de nettoyage, à la demande de l’Inhni, (organisme de formation des entreprises de la propreté), il lui a paru évident que le digital pourrait y trouver toute sa place. Le secteur du nettoyage bénéficiait déjà d’un support de formation en présentiel complet et structuré. Nell et Associés s’est appuyé sur celui-ci pour réaliser un programme de digital learning utilisable dans le cadre précis de l’Afest.

Neuf modules

« Nous avons élaboré un parcours de formation comprenant neuf modules et formé les futurs managers-formateurs à l’utilisation de la tablette. Nous avons fait en sorte qu’elle soit parfaitement ergonomique », explique Noria Larose, fondatrice de Nell et Associés. Chaque module était divisé en trois grands axes : « J’observe » qui permettait via une captation vidéo en situation réelle d’identifier les gestes précis préconisés par les professionnels. « J’applique » avec des éléments de langage pour que le formateur transmette les bons gestes, une grille d’évaluation pour analyser les actions de l’apprenant et échanger avec lui sur les bonnes pratiques à mettre en œuvre. Et enfin, « Je m’entraîne » pour que l’apprenant reconstitue des processus complets de nettoyage et valide ainsi l’acquisition des compétences.

Renforcer le discours du formateur

Ce programme a été pensé avec le terrain, un français facile a été utilisé et les textes ont été doublés dans certaines langues. La formation a donné de bons résultats. « Les personnes se sont senties valorisées parce qu’on prenait le temps de les former, mais aussi parce qu’on leur apprenait à utiliser le numérique. Enfin, le discours du formateur a été renforcé par la vidéo et par l’ensemble du programme », note Noria Larose.

Traçabilité de l’apprentissage

Même si, dans l’Afest, la formation se réalise essentiellement sur le lieu de travail, des formations peuvent être suivies par les apprenants dans des organismes de formation ou sur tablette dans le cadre du e-learning. Par ailleurs, une partie du suivi peut aussi être réalisée à distance par le formateur. « Le numérique peut se mettre au service de l’accompagnement », précise le consultant, Jean Vanderspelden, spécialiste des nouvelles formes d’apprentissage. Elle peut être aussi essentielle lorsqu’il faut apporter des éléments de traçabilité. Les apprenants peuvent ainsi filmer leurs apprentissages, partager des photos, et prouver qu’ils ont bien suivi la formation. C’est certain, le numérique accompagnera le développement de l‘Afest. De nouveaux usages lui seront trouvés.

Centre Inffo vous conseille également

Afnor