Les agences nationales Erasmus + souhaitent fédérer les associations d’alumni

Au moment où le programme Erasmus + fait de l’inclusion sociale l’une de ses priorités, les agences nationales voudraient pouvoir s’appuyer sur un réseau d’anciens fédéré et solide, pourvoyeur de stages et capable d’inciter les jeunes les plus fragiles à se lancer dans la mobilité internationale.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 19 juin 2019.

Erasmus~+ veut favoriser l’accès au dispositif des jeunes apprentis et des jeunes peu diplômés. Quelques chiffres montrent que cette stratégie porte déjà ses fruits. Ainsi, entre 2012 et 2019, seuls 1~000 jeunes suivis par les Missions locales ont pu bénéficier du programme. Entre juin 2019 et juin 2020, ils seront plus de 700 à  effectuer un stage professionnel dans un autre pays européen. Il s’agit d’un stage de trois mois (renouvelable une fois) qui leur permet de renforcer leurs compétences professionnelles et linguistiques.   Assurer l’accueil des jeunes les plus fragiles Les relais présents dans les pays d’accueil sont fortement…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

I-Cert