L’Université fédérale de Toulouse travaille à une meilleure adéquation emploi-formation

L’Université fédérale de Toulouse Midi-Pyrénées qui regroupe 23 établissements du supérieur, expérimente une approche de co-construction de ses formations et de découpage en blocs de compétences, en s’appuyant depuis 2017 sur un Conseil de perfectionnement sectoriel dans le numérique.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 18 décembre 2019.

Depuis octobre, un deuxième Conseil de perfectionnement sectoriel (CPS) de l’université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées (UFTMP) [[L'université fédérale de Toulouse regroupe 23 établissements du supérieur implantés dans 10 villes et 8 départements, dont les 3 universités de Toulouse, des écoles d’ingénieurs et 7 organismes de recherche.]] a été lancé dans l’agriculture et l’agro-alimentaire. Mi-2017, un premier CPS a été créé par l’université dans le domaine du numérique, des réseaux et des télécoms, regroupant universitaires, acteurs socio-économiques et institutionnels (Région, Pôle emploi, Direccte, organisations patronales, syndicales, branches professionnelles, grands donneurs d’ordre, Opco). «~C’est un lieu de concertation et d’expertise assez innovant dans…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur Ymag