Manpower lance son CFA d’entreprise

À l’occasion du lancement de Manpower Academy France, l’agence d’intérim généraliste annonce la création d’un CFA d’entreprise opérationnel dès la rentrée de septembre 2020. Objectif : recruter, accompagner et former plus de 1000 apprentis dès la première année.

Par - Le 21 juillet 2020.

Marque internationale du groupe Manpower déjà déployée à l’étranger, Manpower Academy est désormais lancée sur le marché français. « C’est un écosystème dédié à la formation au service des clients et des jeunes », explique Nicolas Smeets, directeur des opérations du spécialiste de l’intérim. De fait, la nouvelle entité désigne à la fois le regroupement de toutes les expertises formation du groupe et nomme le CFA d’entreprise en cours de constitution qui sera opérationnel en septembre 2020.

Hors les murs

Créé sous la forme d’un CFA hors les murs appuyé sur les partenaires de Manpower pour assurer une présence sur l’ensemble du territoire, Manpower Academy entend « répondre aux attentes des clients qui exprimaient soit des difficultés pour recruter, soit des difficultés pour former », explique Nicolas Smeets. Entreprise généraliste, Manpower assure que l’offre couvrira l’ensemble des domaines. « En matière d’alternance, les domaines principaux restent la logistique, l’industrie, le BTP[ 1 ]Bâtiment et travaux publics., l’hôtellerie-restauration, l’IT[ 2 ]technologies de l’information., ou encore les relations client et le transport », précise Thierry Vaudelin, directeur formation de Manpower. Citant l’exemple des métiers de la fibre optique pour lesquels le spécialiste de l’intérim a monté des contrats de professionnalisation en réponse à une pénurie de compétences, il souligne une capacité à intervenir au plus près des besoins.

Consultants Manpower Academy

L’occasion pour Nicolas Smeets d’évoquer le rôle des 100 consultants Manpower Academy, déployés au plus près des clients et des bassins d’emploi pour une connaissance fine des besoins en compétences. « Ce ne sont pas des commerciaux de prestataires mais des experts spécialisés en ingénierie de formation », précise-t-il. « Leur rôle est d’être aux côtés de nos agences pour détecter les besoins de formation du marché ou d’accompagner nos clients pour trouver avec eux la formule qui répond le mieux à leurs besoins. » Si la création du CFA Manpower Academy vient renforcer l’implication de l’agence d’intérim dans le développement de l’apprentissage, Nicolas Smeets rappelle que le groupe dispose déjà d’un réseau de partenaires constitué de « plus de 1 000 organismes de formation et de près de 200 écoles et CFA » qu’il peut mobiliser sur l’ensemble du territoire.

Sur-mesure

Adepte du sur-mesure, Manpower va continuer de développer une offre modulable en fonction des besoins du client. Première solution : face à une entreprise rebutée par la complexité administrative de l’apprentissage et sans connaissance de l’offre, Manpower propose de recruter en lieu et place de l’entreprise l’apprenti qu’elle souhaite embaucher et de s’occuper de toute la partie pédagogique. Pour le cas où l’entreprise cliente a un CFA en tête mais n’a pas de candidat, l’agence d’intérim joue alors son rôle de sourcing. Enfin, Manpower peut également assurer l’ensemble de la prestation, du choix du candidat au choix de la formation en passant par le portage du contrat.

Évoquant un « changement de business model », Nicolas Smeets revendique pour Manpower Academy un statut de « véritable architecte de solutions formation et apprentissage ». Une ambition qui conduit à « ne plus partir de la commande mais de la personne : quel talent ? quel savoir-être et quelle capacité à véhiculer l’image de l’entreprise ? » Pour répondre à certaines carences en la matière, le directeur des opérations annonce l’intégration à la quasi-totalité de ses formations en apprentissage de modules de deux à trois jours sur le savoir-être. « C’est très attendu de la part des entreprises et devrait permettre une meilleure intégration des jeunes en apprentissage », conclut-il.

Notes   [ + ]

1. Bâtiment et travaux publics.
2. technologies de l’information.

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur Ymag