En deux ans, France compétences a réparti 7,2 milliards d’euros dans le système de formation professionnelle et d’apprentissage  

France compétences a organisé sa première assemblée générale jeudi 24 juin. L’occasion de dresser le bilan de deux ans d’existence du régulateur de la formation professionnelle et de l’apprentissage.

Par - Le 28 juin 2021.

En deux ans d’activité, France compétences a « réparti 7,2 milliards d’euros en réassurant financièrement le système de la formation et de l’apprentissage », a souligné l’institution dans un communiqué de presse diffusé vendredi 25 juin.

200 dossiers de demande d’enregistrement de certifications professionnelles

Le régulateur a émis presque 12 000 recommandations envers 175 branches professionnelles « dans un objectif de convergence des prix des contrats d’apprentissage » ; instruit en moyenne 200 dossiers de demande d’enregistrement de certifications professionnelles ; sélectionné et piloté 18 opérateurs régionaux chargés d’assurer le conseil en évolution professionnelle pour les actifs occupés ; reconnu 7 instances de labellisation habilitées à délivrer la certification Qualiopi.

Renforcement du dialogue entre les branches professionnelles et l’opérateur public

La majorité des participants à l’assemblée générale a « salué » le travail mené par France compétences depuis sa création. Certains membres de l’assemblée générale et ne faisant pas partie du conseil d’administration de France compétences ont « souhaité être mieux associés à ses travaux ». Il a également été demandé un « renforcement du dialogue entre les branches professionnelles et l’opérateur public ».

Conséquence de la crise sanitaire et de la hausse du nombre d’apprentis, France compétences « affichera un déficit de 2,5 milliards d’euros » fin 2021, selon le quotidien Les Echos daté du 7 juin.


Consulter le rapport d’activité 2020 de France compétences
Cet article est-il utile ?

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur