Iperia teste l’acquisition de blocs de compétences par la VAE

L’association de professionnalisation de l’emploi à domicile, Iperia, va déployer des parcours visant l’obtention, par la validation des acquis de l’expérience (VAE), d’un ou plusieurs blocs de compétences. Cette innovation s’inscrit dans le cadre d’une expérimentation prévue par la loi du 5 septembre 2018 visant à faciliter l’accès à la certification professionnelle.

Par - Le 05 mars 2021.

Iperia, la plateforme de professionnalisation de l’emploi à domicile, a obtenu le feu vert de la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) pour tester l’acquisition de blocs de compétences par la validation des acquis de l’expérience (VAE). Prévue par la loi du 5 septembre 2018 et encadrée par un arrêté de 2019, cette expérimentation vise à analyser la pertinence de cette approche modulaire en matière d’accès à la certification professionnelle et à l’emploi, avant une éventuelle généralisation.

Faciliter l’accès à l’emploi dans un secteur en tension

Pour l’association impliquée de longue date dans la VAE et certificateur de trois titres à visée professionnelle inscrits au RNCP [ 1 ]Répertoire national des certifications professionnelles, ce projet constitue « une vraie opportunité ». « Dans le secteur de l’emploi à domicile, nombreux sont les salariés peu qualifiés qui exercent très bien leur métier mais dont l’expérience ne couvre pas forcément toute l’étendue des référentiels de compétences. Pour ces profils, une VAE classique peut s’avérer complexe à aborder », explique Nadège Turco, directrice déléguée d’Iperia. Cette expérimentation sera donc l’occasion de vérifier l’impact de l’approche par blocs sur les parcours professionnels au sein d’un secteur en tension.

Accompagner une soixantaine de personnes

En pratique, le projet porte sur la certification professionnelle d’assistant maternel garde d’enfant (AMGE) et celle d’assistant de vie (ADV) organisées toutes les deux en huit blocs de compétences. Pour le mener à bien, Iperia va s’appuyer sur une dizaine de prestataires de formation sélectionnés au sein de son réseau de partenaires. « Avec eux, nous allons identifier une soixantaine de bénéficiaires de différents profils que nous accompagnerons dans l’acquisition d’un bloc, de plusieurs blocs ou de la certification dans son ensemble afin de pouvoir comparer les trois approches », détaille Nadège Turco.

Bilan prévu en fin d’année

Après évaluation des candidats par les jurys de certification au courant de l’été, Iperia procèdera au second semestre à un suivi de leurs parcours sur trois mois. « L’objectif est de voir si l’acquisition d’un bloc de compétences ou d’un titre leur a permis d’élargir le périmètre de leur mission, de trouver de nouveaux employeurs, et de voir en quoi leur situation en termes d’emploi a évolué », précise la directrice déléguée d’Iperia qui fournira un bilan détaillé à la DGEFP en fin d’année. Cette expérimentation sera aussi l’occasion pour les prestataires impliqués de tirer des enseignements en matière d’individualisation des parcours.

Cet article est-il utile ?

Notes   [ + ]

1. Répertoire national des certifications professionnelles

Centre Inffo vous conseille également

I-Cert