La féminisation des services de l’automobile passe par la formation

Le nombre de jeunes femmes dans les formations de la branche des services de l’automobile a progressé de 60% en quatre ans et de 150 % en apprentissage. En cause : les efforts des entreprises pour diversifier les effectifs et la transformation d’un certificat de qualification professionnelle en titre accessible par l’apprentissage, selon une étude de l’Observatoire des métiers des services de l’automobile, dont « Le Quotidien de la formation » se fait l’écho, dans le contexte de la Journée internationale des droits des femmes, lundi 8 mars.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 04 mars 2021.

Peu de femmes travaillent dans les services de l'automobile (concessionnaires, garages, stations-service, auto-écoles, parkings...) mais leur nombre devrait progresser du fait qu'elles sont de plus en plus nombreuses à se former à ces métiers. C'est l'une des conclusions de l'étude consacrée à la mixité femmes-hommes dans la branche publiée le 2 mars par l’Observatoire des métiers des services de l’automobile. Les entreprises de la branche sont assez peu féminisées : les femmes y représentent 22% des effectifs. Dans certains métiers, elles sont pratiquement absentes : 0,9% de mécaniciennes ; 2,4% d'agentes de maintenance. Davantage de femmes travaillent dans la vente (22,7 %), l’enseignement…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

I-Cert