« Pas de démocratie sans formation » (Laurent Escure, Unsa)

Dans son livre « Cultivons le JE démocratique », Laurent Escure, secrétaire général de l’Union nationale des syndicats autonomes (Unsa), pointe l’enjeu majeur de la formation et de la culture comme ferments de la démocratie.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 19 octobre 2021.

« Il faut un socle éducatif et culturel très solide pour que le peuple soit une somme d’individus éclairés », a expliqué Laurent Escure, secrétaire général de l’Union nationale des syndicats autonomes, lors de la présentation de son livre « Cultivons le JE démocratique » (Edition de l’Aube) à la fondation Jean Jaurès, mardi 12 octobre au soir. Un besoin massif d’éducation populaire Selon lui, « il y a un effort d’éducation populaire massif à faire pour que les individus reprennent le goût de se forger une opinion par eux-mêmes et ne soient pas biberonnés par leurs groupes affinitaires, leurs réseaux sociaux ou les bandeaux…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur