Coronavirus : penser les enjeux de demain en matière d’emploi et de formation dans l’industrie (Frédéric Guzy, Entreprise et personnel)

La crise sanitaire a relancé les projets de relocalisation de notre industrie. “La question de l’identification des besoins en compétences et du déploiement de solutions opérationnelles en matière d’emploi et de formation n’est pas nouvelle mais devient critique”, explique pour « Le Quotidien de la formation » Frédéric Guzy, directeur général du réseau associatif Entreprise et personnel.

Par - Le 28 avril 2020.

Véritable amplificateur des forces et faiblesses de notre modèle productif, la crise liée au coronavirus fait renaître avec force un discours politique volontariste en faveur de la relocalisation de certaines industries identifiées comme stratégiques pour notre souveraineté économique et sanitaire. C’est le cas notamment du textile, de la plasturgie ou de l’industrie pharmaceutique.

Selon Frédéric Guzy, directeur général d’Entreprise & personnel (E&P), cette nouvelle orientation, pour se traduire dans les faits, exige d’engager un travail collectif autour des compétences et de l’emploi industriel. Amorcée ces dernières années, cette réflexion et la mise en place d’actions coordonnées vont devoir s’accélérer.

“La désindustrialisation, à l’œuvre depuis une cinquantaine d’années, posait déjà des problématiques de pénurie d’expertises et de qualifications. Les entreprises peinaient à recruter. Ce constat précédait la crise et des initiatives étaient lancées. Mais aujourd’hui, il est essentiel de dresser un état des lieux partagé sur les compétences disponibles et de déployer des solutions en matière de transfert des compétences, de formation et d’attractivité des métiers”, confirme Frédéric Guzy.

Le diagnostic, dans ses grandes lignes, a été posé. La spécialisation du travail et le morcellement de la chaîne de valeur nés de la mondialisation a poussé notre industrie à délocaliser les emplois les moins qualifiés, conservant sur notre sol les prestations à forte valeur ajoutée. À cette pénurie, s’ajoute celle d’expertises très techniques autour, par exemple, des métiers de soudeur ou de chaudronnier. Enfin, le développement de l’industrie 4.0 transforme en profondeur les méthodes de production et fait émerger de nouvelles compétences.

Une approche coordonnée

Ces défis, bien connus du monde de l’industrie, ne peuvent plus attendre d’être relevés. Selon Frédéric Guzy, les entreprises et les branches doivent explorer trois pistes opérationnelles autour de la prospective des métiers et des compétences, l’organisation du transfert des compétences et le développement d’une offre de formation adaptée aux besoins. La réforme portée par la loi “Avenir professionnel” crée un environnement et des outils favorables à une approche coordonnée.

“Le travail crucial des branches en matière de prospective des métiers peut ainsi s’appuyer sur les nouveaux opérateurs de compétences organisés par grandes filières économiques. Les entreprises ont également un rôle important à jouer. La formation doit retrouver tout son sens et nourrir le dialogue social”, illustre Frédéric Guzy.

Encouragé par la réforme, ce changement culturel demande du temps. Mais les enjeux inédits qui nous attendent pour réussir la relance de notre économie et la réorientation de notre industrie nous commandent d’accélérer cette transformation et la coopération au sein de l’écosystème.

Autre levier né de la réforme, le transfert des compétences traditionnellement organisé via le mentorat peut être complété et structuré grâce à la nouvelle modalité de l’action en situation de travail (Afest). “Les outils digitaux peuvent également soutenir la formalisation des savoir-faire et enrichir les formations”, ajoute Frédéric Guzy.

Enfin, avec la libéralisation de l’apprentissage, les prérogatives renforcées des branches en matière de certifications professionnelles ouvrent des opportunités d’adapter l’offre de formation au plus près des besoins.

Le réseau associatif d’E&P travaille de plus en plus avec les branches et développe une méthodologie et la construction d’outils pour répondre à ces enjeux stratégiques.

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur Ymag