L’avenir du Programme Erasmus+

Par - Le 21 septembre 2017.

Le 14 septembre 2017, le Parlement européen a adopté une résolution concernant l’avenir du programme Erasmus +.

Pour le Parlement européen, le 30e anniversaire du programme Erasmus + est l’occasion de réfléchir à la manière dont le programme pourrait être rendu plus accessible et inclusif, et pourrait améliorer l’épanouissement de citoyens européens et le développement d’organisations européennes actifs dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport.

Le Parlement européen :

  • estime que le programme Erasmus + et son successeur devraient se concentrer, en particulier, sur l’apprentissage tout au long de la vie et la mobilité, et couvrir à cette fin l’éducation formelle, non formelle et informelle, et est d’avis que, ce faisant, ces programmes peuvent favoriser le développement d’aptitudes et de compétences essentielles pour l’épanouissement personnel, social et professionnel, sans oublier la promotion des valeurs démocratiques, de la cohésion sociale, de la citoyenneté active et de l’intégration des migrants et des réfugiés, soit autant d’éléments permettant un dialogue interculturel plus vaste ;
  • insiste sur la nécessité d’adopter une approche cohérente dans le cadre des politiques en matière d’éducation, de formation, de jeunesse et de sport dans les secteurs de l’apprentissage, en particulier en saisissant les possibilités d’actions transversales et les synergies avec d’autres fonds et programmes de l’Union ; constate, à cet égard, que le renouvellement à venir du cadre pour la coopération européenne dans le domaine de la jeunesse offre une occasion idéale d’aligner les priorités du successeur du programme Erasmus + sur la nouvelle stratégie européenne en faveur de la jeunesse ainsi que sur d’autres programmes financés par l’Union ;
  • estime que le programme Erasmus + devrait également être considéré comme un instrument essentiel de la stratégie de l’Union en vue de promouvoir les objectifs de développement durable à l’échelle mondiale ;
  • souligne, compte tenu de l’importance et du taux élevé de mobilité entre les établissements et les organisations d’enseignement sur le continent et au Royaume-Uni, que les négociations liées au Brexit devraient aboutir à un accord mutuellement satisfaisant sur le statut des étudiants et des enseignants de l’Union participant à des programmes de mobilité Erasmus + au Royaume-Uni et vice versa.

Résolution du Parlement européen du 14 septembre 2017 sur l’avenir du programme Erasmus + (2017/2740(RSP))

Pour en savoir plus (accès réservé aux abonnés) : Fiches pratiques

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters