Label lycée des métiers : comment et pourquoi être labellisé ?

Rédigé par . Publié le 14 septembre 2016. Mis à jour le 11 mars 2019.

Le Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche vient de publier une circulaire relative au label « lycée des métiers ».

Un lycée des métiers, c’est quoi ?

Le label «lycée des métiers» permet de reconnaître et valoriser une dynamique particulière déployée par un établissement et de rendre visible l’offre de formation professionnelle pour les usagers et les partenaires de l’école. Il s’agit aussi d’encourager les démarches d’amélioration continue et les outils qualité, telles que Qualéduc.
Près d’un millier d’établissements sont aujourd’hui labellisés. Tout lycée, quelle que soit son offre de formation professionnelle, peut entrer dans une démarche de labellisation. Il peut par exemple s’agir d’un lycée professionnel ou d’un lycée polyvalent.

Quels sont les critères d’obtention du label ?

Sept critères du cahier des charges national sont requis pour l’obtention du label. Ils figurent au Code de l’éducation (art. D335-1).

En particulier, l’offre de formations professionnelles de l’établissement doit proposer des parcours ascendants, favoriser les passerelles et les parcours mixtes. L’établissement doit aussi mettre en valeur les métiers et les parcours qui y conduisent.
L’établissement doit être organisé pour accueillir des publics de statuts différents : élèves, apprentis, stagiaires de la formation professionnelle, étudiants, etc.). Il s’agit ainsi de faciliter l’intégration dans un parcours et permettre des changements de statut au cours de la formation.

L’établissement doit établir une véritable stratégie partenariale afin de développer des relations durables avec le tissu économique local, les établissements avoisinants : collèges, lycées, centres de formation des apprentis, enseignement supérieur). Sont pareillement visés par cette stratégie partenariale les représentations des branches professionnelles, les dispositifs d’insertion, les missions locales, Pôle Emploi, les centres d’information et d’orientation.
L’ouverture européenne et la lutte contre décrochage scolaire font également partis des critères de reconnaissance.

Comment être labellisé ?

Le recteur d’académie définit la composition d’un groupe académique qui doit, a minima, comporter des représentants du rectorat, des parents d’élèves et des représentants de la région et des milieux professionnels. Le référent académique Qualéduc peut éventuellement intégrer le groupe.

Le groupe académique adapte le cahier des charges national aux particularités de l’académie en l’enrichissant éventuellement de critères supplémentaires, dans la limite de deux critères.

Sur la base d’une auto-évaluation menée avec ses équipes pédagogique et éducative, après accord du conseil d’administration, le chef de l’établissement présente au recteur d’académie sa candidature pour la délivrance ou le renouvellement du label.

Le groupe académique instruit les dossiers de demande de label des établissements avant de proposer la délivrance du label au recteur d’académie.

Le Ministère publie chaque année au Bulletin officiel de l’éducation nationale (BOEN) la liste des établissements labellisés. Cette liste est par ailleurs consultable sur Éduscol.

Circulaire n° 2016-129 du 31-8-2016

Centre Inffo vous conseille également