L’essor des « universités européennes »

Avec la création d’un espace européen de l’enseignement supérieur, les « Universités européennes » offriront-elles aux jeunes européens du XXIème siècle, une version démocratisée du « Grand tour » cher aux élites des siècles passés ?

Par - Le 03 août 2020.

Un espace européen de l’enseignement supérieur

« Alliances transnationales de la connaissance », ces universités européennes constituent une nouvelle étape dans la construction d’un espace européen de l’enseignement supérieur, en permettant à un réseau d’établissements de plusieurs pays de développer des parcours conjoints.
Elles ambitionnent de promouvoir la citoyenneté européenne et les « valeurs européennes », renforcer la mobilité des étudiants, enseignants et personnels, ainsi que la qualité d’enseignements étroitement articulés à la recherche.

41 universités européennes auxquelles participent 32 établissements français

Les 41 premières universités européennes ont été sélectionnées en 2019 et 2020 et démarrent leurs activités. Elles regroupent au total 279 établissements d’enseignement supérieurs, parmi lesquels 32 établissements français.
Le projet « Civis – a European civic university alliance », coordonné par l’Université d’Aix-Marseille, réunira par exemple près de 400 000 étudiants et 55 000 personnels dans un espace universitaire intégré, visant à leur permettre de se déplacer et collaborer aussi librement que dans leur institution d’origine.

Les projets retenus bénéficient de financements du programme Erasmus + ainsi que du programme Horizon 2020 pour l’innovation.

Multiplier les ouvertures sur l’Europe et l’international

Concrètement, chaque « université européenne » offre aux apprenants des établissements participants des parcours à dimension européenne, ainsi qu’une multitude d’opportunités pour participer à des activités dans les établissements partenaires.

Le développement de certifications à dimension européenne sera favorisé.

L’alliance « 4EU+ », coordonnée par Sorbonne Université, proposait pour l’été 2020 l’accès à de multiples opportunités d’activités proposées par les établissements dans les différents pays : cours en ligne sur la langue et la culture polonaise, courts séjours à Prague pour post-doctorants sur le thème de la pluralité des mémoires en Europe, cours intensifs sur l’analyse de données dans le cadre d’une université d’été en République Tchèque, etc.

Pour valoriser les compétences spécifiques développées par les étudiants dans un cadre transnational, cette université européenne « 4EU+ » a développé un portfolio qui pourrait correspondre, selon ses promoteurs, aux bases d’une citoyenneté européenne : l’ouverture d’esprit, le multilinguisme, l’expérience de la multiculturalité et de la pluralité des opinions, l’entreprenariat, l’esprit critique, la maitrise du numérique et l’engagement social.

PLUS D’INFORMATIONS :

Réalisé avec le soutien de la Commission européenne dans le cadre du programme Euroguidance. Son contenu n’engage que son auteur, la Commission européenne n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.

 

Logo Euroguidance Cette page bénéficie d’un financement de la Commission européenne dans le cadre du réseau Euroguidance

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur Ymag