La Grande Région, un modèle de coopération transfrontalière

Par - Le 06 décembre 2021.

La Grande Région rassemble les länder allemands de Rhénanie-Palatinat et de Sarre, la Lorraine (au sein de la Région Grand Est), le Grand-Duché de Luxembourg et, en Belgique, la Wallonie, la Fédération Wallonie-Bruxelles et la communauté germanophone de Belgique.

La Grande Région est aussi un bassin d’emploi considérable qui concerne plus de 250.000 travailleurs frontaliers, flux le plus important au sein de l’Union européenne. Cela ne date pas d’hier. Cette tradition de travail frontalier a connu un essor dans les années 1960 – lorsqu’il s’est agi de renforcer la collaboration entre les territoires dits du « triangle minier » (avec la Sarre, la Lorraine et le Luxembourg) – et s’est renforcée dans les années 70 lors de la crise du charbon et de l’acier via les commissions intergouvernementales et au gré de la progression de l’intégration européenne.

Les besoins en main-d’œuvre qualifiée restent importants sur le marché du travail en Grande Région. Le développement des technologies, notamment dans l’environnement numérique, illustre ce besoin de compétences recherchées par les entreprises.

La mise en rapport des candidats et des employeurs ainsi que les nombreuses informations sur les procédures et législations en vigueur dans ces régions frontalières sont apportées par Eures Grande Région. Le portail européen sur la mobilité de l’emploi, et dans le cas présent sa délégation locale, reste en effet une ressource incontournable pour appréhender le marché du travail dans ce territoire transfrontalier.

Depuis le 20 janvier 2021 et pour les deux prochaines années, c’est la Région Grand Est qui assure la présidence tournante du Sommet des Exécutifs de la Grande Région.

Extraits : Site Français à l’Etranger, 6 décembre 2021

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Advertisement