Rôle du Crefop dans les Transitions collectives

Dans le cadre du plan « France Relance », pour permettre aux entreprises d’anticiper les mutations économiques de leur secteur d’activité et aux salariés d’être accompagnés pour pouvoir se reconvertir de façon sécurisée, le gouvernement en concertation avec les partenaires sociaux, organise les transitions professionnelles.

Par - Le 18 janvier 2021.

Ainsi, le dispositif « Transitions collectives » s’adresse aux salariés dont l’emploi est fragilisé et qui se positionne sur un métier porteur localement. Son objectif est d’organiser une transition d’un métier vers un autre, en évitant le licenciement. Il leur permet d’accéder via une formation certifiante et en sécurisant leur rémunération, au métier porteur de leur choix. Pour ce faire, une liste de métiers porteurs est élaborée sur les territoires.

Il est prévu que ce dispositif soit déployé sur tous les territoires et que des plateformes territoriales d’appui aux Transitions professionnelles soient mises en place.

Une instruction du Ministère du travail, de l’emploi et de l’insertion  du 11 janvier 2021 adressée aux Préfets de Région et aux Direccte prévoit les objectifs  du dispositif Transitions collectives et les modalités de mise en œuvre des parcours, ainsi que le budget alloué au dispositif. Elle donne également des consignes sur les modalités d’animation, de pilotage et de suivi de ce  dispositif.

L’instruction précise en particulier, le rôle des Comités régionaux de l’emploi, de l’orientation et de la formation professionnelles (Crefop) dans le pilotage stratégique des Transitions collectives.

Les Crefop, lieux de dialogue quadripartite élaborent des listes de métiers porteurs. Ils seront chargés du pilotage stratégique régionale en fonction de méthodes « agiles » qu’il auront mise en place, telle une commission spéciale, pour ajuster la liste des métiers au fil de l’année en prenant en compte les projets des entreprises, de salariés et des des territoires. Ils identifieront les pratiques novatrices et accompagneront les difficultés sur leur territoire, et pourront les faire remonter au niveau national.

Le cas échéant, ils s’appuieront sur les modalités de travail existantes dans le cadre du quadripartisme.

Les Direccte sont chargées pour leur part, du pilotage opérationnel avec les associations Transitions Pro.

 

Source : Instruction DGEFP /SDFPC/ MDFF/2021/13 du 11 janvier 2021.

 

 

Cet article est-il utile ?

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur Lloyd's Register