Article réservé à nos abonnés.

La loi Avenir professionnel simplifie le déplacement des alternants à l’étranger. La mobilité est mieux sécurisée et bénéficie de nouvelles possibilités de financements. Durant une période de mobilité, l'employeur peut mettre en veille le contrat de travail. 31-16-1 Conditions pour mettre en place une mobilité

— La suite est réservée aux abonnés —

En savoir plus

Erasmus+ (voir FICHE 5-20)
Fonds social européen (voir CHAPITRE 12)
Europass Mobilité (voir FICHE 5-26)
Autorisation de droit pour l’accueil d’apprentis étrangers  (voir FICHE 39-6)
Outils européens : CEC  (voir PARAGRAPHE 5-24-2) ; ECVET (voir PARAGRAPHE 5-22-3) et sur cedefop.europa.eu
Couverture sociale de l’apprenti à l’étranger (voir PARAGRAPHE 31-17-2)

Votre contact

Valérie Delabarre Tél : 01 55 93 91 51