Schneider Electric France renforce sa stratégie d’abondement du CPF

Le dernier accord sur la formation professionnelle signé au sein de Schneider Electric France prévoit plusieurs modalités de cofinancement des projets de formation mobilisés dans le cadre du compte personnel de formation (CPF). Un système de récupération des crédits engagés par les salariés est prévu pour les encourager à se former régulièrement.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 16 décembre 2021.

Schneider Electric France fait partie des employeurs qui se sont saisis des possibilités d’abondement du compte personnel de formation (CPF) des salariés. Une stratégie de co-construction renforcée par le dernier accord relatif à la formation professionnelle signé en juillet 2021. Ce texte apporte des évolutions aux dispositions en vigueur depuis 2019. Objectif : soutenir l’évolution professionnelle des profils les moins qualifiés et encourager l’ensemble des salariés à se former régulièrement. Formations longues : financement du reste à charge Le principe de cofinancement inscrit dans l'accord s’applique à des formations diplômantes, qualifiantes ou certifiantes « résultant d’une volonté commune du salarié et de…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Advertisement