Afest : une certification pour soutenir son développement

Proposer une méthodologie aux formateurs pour leur permettre de monter des actions de formation en situation de travail. Voilà ce qu’a souhaité faire le Groupement d’intérêt public de l’académie de Lyon (Gipal) au travers de la création d’une certification professionnelle. Validée en juin dernier, elle est désormais accessible partout en France, et rencontre un succès qui satisfait, sans les surprendre, ses initiateurs.

Par - Le 03 mars 2022.

« J’ai accompagné plusieurs clients en maroquinerie, Hermès notamment, raconte Laurence d’Amico, conseillère en formation continue au sein du réseau des Greta (groupements d’établissements publics et locaux de l’Education nationale pour la formation continue) Lyon métropole. Toutes développaient la même démarche. Elles voulaient partager et transmettre leur savoir-faire au travers de formations en interne, faute de trouver un diplôme qui corresponde réellement à leurs attentes. » Alors, l’arrivée de l’action de formation en situation de travail (Afest) conduit à « formaliser tout cela en élaborant progressivement une ingénierie, poursuit-elle. J’ai tout de suite cru à cette modalité pédagogique ! »

Au point de déposer auprès de France compétences une certification professionnelle inscrite au répertoire spécifique (RS). Validée en juin dernier, elle s’intitule : « Conseiller et appuyer les entreprises dans la conduite du projet d’Afest » Elle s’accompagne d’une deuxième, dont les premières promotions devraient voir le jour en 2022 : « Animer des parcours et accompagner les bénéficiaires d’Afest ». La première compte 35 heures d’enseignement, la seconde 21.

Cinq compétences validées

Cette première certification atteste de 5 compétences : la capacité à réaliser une note d’opportunité pour la mise en place d’une Afest, celle de rédiger une note de cadrage pour la mettre en œuvre, la faculté de construire un parcours individualisé et contextualisé aux besoins dans l’entreprise. Enfin, l’accompagnement et le suivi dans la mise en œuvre et l’évaluation des résultats des effets de l’Afest complètent ce tableau des acquis.

Les publics ciblés ? Les acteurs de la montée en compétences, qu’il s’agisse des professionnels des centres académiques de formation continue (Cafoc) ou des conseillers en ressources humaines intervenants en cabinets RH… « Nous accueillons de plus en plus d’acteurs du domaine privé, indique Denis Reine, responsable du Cafoc de l’académie de Lyon. L’Afest représente un atout important pour les entreprises, face à leurs problématiques de recrutement : elle leur permet de trouver un candidat qui réponde vraiment à leurs besoins. »

L’Afest, levier des mutations économique et écologique

Il précise que l’Afest est une modalité efficiente quel que soit le niveau de qualification de départ, et le secteur d’activité. « C’est un levier important pour les mutations économique et écologique », renchérit Laurence d’Amico. Mais tous deux regrettent qu’il reste plus complexe pour certains publics que pour d’autres d’obtenir le financement de tels cursus : « Nous parvenons à en trouver pour les demandeurs d’emploi, mais plus difficilement pour les salariés déjà en entreprise », souligne Laurence d’Amico.

Initialement portée par le Groupement d’intérêt public de l’académie de Lyon (Gipal), cette certification est désormais accessible partout en France. Un consortium national Afest regroupe les académies de l’Education nationale et chacune dispose d’un référent Afest, afin d’assurer au maximum le déploiement de cette modalité de formation.

Centre Inffo vous conseille également