Les parcours professionnels, des itinéraires en quête de cohérence

5ème Semaine pour la qualité de vie au travail (29 mai – 6 juin 2008, Paris)

Par - Le 30 mai 2008.

« Un sujet qui concourt directement à la compétitivité des entreprises et qui demande de l’innovation en matière de management du travail », c’est ainsi que Rémi Descosse, président de l’Anact [Agence nationale pour l’amélioration des conditions de vie au travail, [www.anact.fr.[/footnote] et directeur général adjoint du groupe Seb, a présenté la question des « parcours professionnels », thème central de la 5ème Semaine nationale pour la qualité de vie au travail (29 mai au 6 juin 2008).

Revenant sur les points de vue différents des salariés et des dirigeants mis à jour par les sondages Anact-Afpa-TNS Sofres consacrés aux parcours professionnels des salariés (voir notre article), Michel Parlier, responsable du département Compétences, Travail, Emploi à l’Anact, invite à effectuer un « travail de rapprochement » pour « éviter la fragmentation sans cohérence des parcours ». Citant les travaux de Bernard Gazier, chercheur en économie du travail, Michel Parlier rappelle que « construire des parcours professionnels, c’est équiper l’individu pour le marché et équiper le marché pour l’individu ».

Pour Danièle Kaisergruber, consultante, « les décalages sont toujours intéressants ». Avec, d’un côté, « l’idéal du salarié moderne, mobile, prêt à se former sur son temps personnel, etc. », de l’autre, « l’affaire Moulinex, qui a montré des salariés totalement pris de court ». Ne pas passer toute sa vie professionnelle dans la même entreprise implique néanmoins de pouvoir « se construire les ressources nécessaires à la mobilité, en termes de compétences, d’expérience — à condition qu’elle soit validée — d’accompagnement de l’entreprise et d’accompagnement externe » (Anact, service public de l’emploi, etc.). Et d’ajouter que « si les ressources sont mobilisables au moment où l’on a besoin de bouger, les transitions peuvent devenir positives ».

Attention toutefois à ne pas aller d’un extrême à l’autre. « Toute mobilité n’est pas bonne », ajoute-t-elle, « et il faut donc faire attention à la proportion entre le subi et le souhaité », notamment quand « le changement d’entreprise est dû à la difficulté des débuts professionnels ». Ce à quoi Michel Parlier acquiesce en posant les fondamentaux de la relation professionnelle saine : « Le salarié est capable de rester, il est capable aussi de partir. »

S’intéressant aux questions de santé, Philippe Lamoureux, directeur général de l’Inpes [ 1 ]Institut national pour la prévention et l’éducation pour la santé. voit un « lien dialectique entre santé et travail », au point de rappeler que « le premier facteur discriminant en matière de santé est d’avoir ou pas un travail ». Pour ceux qui en ont, « la santé est avant tout une question de prévention », que les entreprises devraient considérer comme un « investissement ». Et de s’étonner de l’absence d’ « entreprises promotrices de santé, comme on en trouve à l’étranger, au Canada par exemple ».

Soulignant le lien entre parcours professionnel et santé, Danièle Kaisergruber rappelle que « la première chose faite en Finlande pour l’amélioration de l’emploi des seniors a été de parler des conditions de travail, et non pas de l’emploi ».

Témoin de la situation scandinave, Tarja Tikkanen, responsable du Department of Social Science and Business Development (Iris), conclut sur les différentes dimensions de la formation en regrettant qu’il ne soit pas tenu compte des « apprentissages informels » lors des changements de carrière, alors que ceux-ci occupent une place centrale dans les dynamiques d’apprentissage tout au long de la vie. Accorder une trop grande importance aux formations formelles induit le risque « de faire de la formation pour faire de la formation », avertit-elle, « ce qui est particulièrement inopérant dans le cas des seniors ».

Contact : www.qualitedevieautravail.org

Notes   [ + ]

1. Institut national pour la prévention et l’éducation pour la santé.

Centre Inffo vous conseille également

Pack Bimédia