Le Cnam et les Compagnons du tour de France partenaires pour la formation

Par - Le 17 mars 2009.

Le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) et la Fédération nationale compagnonnique des métiers du bâtiment (FNCMB) ont signé une convention de partenariat le 10 mars.

Les signataires ont l’intention de proposer une offre de formation commune en s’appuyant sur le maillage territorial de la FNCMB [ 1 ]Une trentaine de maisons en France et en Europe, comportant des centres de formation, des ateliers et des centres d’hébergement. et « visant à rechercher les cohérences et les complémentarités dans leur offre de formation, du niveau IV au niveau I [ 2 ]Niveau IV (bac ou équivalent) jusqu’au niveau I (diplôme d’ingénieur ou équivalent)., à destination des étudiants des filières du bâtiment ».

Une révolution culturelle pour les Compagnons : « Nous ne voulons pas, pour nos métiers, que le CAP et le BP soient une fin en soi », explique Jean-Louis Bagot, secrétaire général de la FNCMB. Si culturellement les entreprises du secteur se sont satisfaites des compétences métier des détenteurs de ces deux diplômes, c’est une forme de repli sur soi que la profession veut enrayer.

Le projet Transformation (2004-2008), financé en partie par le FSE, dont il a été chef de projet, a fait émerger des besoins pour valoriser les métiers du bâtiment sur trois axes : l’information et l’orientation, l’évolution des formations et l’emploi.

Il travaille maintenant en partenariat avec la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) et ses homologues Compagnons du devoir à la construction d’un parcours menant à une licence, dont les stades intermédiaires à bac+1 et bac+2 permettraient l’obtention d’un diplôme. La licence « arts et techniques, option bâtiment » et par la suite le master se veulent « généralistes », ouverts sur l’art et la culture, avec du management, de la gestion commerciale et de la gestion d’entreprise pour permettre l’émergence de « vrais acteurs et cadres d’entreprise, mais aussi des formateurs et des enseignants ayant un vécu professionnel », explique Jean-Louis Bagot. L’obtention de ces diplômes se fera dans le cadre de l’alternance et de la formation continue.

Notes   [ + ]

1. Une trentaine de maisons en France et en Europe, comportant des centres de formation, des ateliers et des centres d’hébergement.
2. Niveau IV (bac ou équivalent) jusqu’au niveau I (diplôme d’ingénieur ou équivalent).
Documents utiles

Centre Inffo vous conseille également

Pack Bimédia