« Investir dans les compétences apporte une valeur ajoutée économique et sociale » (Muriel Pénicaud)

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 16 janvier 2018.

Pour ses premiers vœux aux acteurs économiques et sociaux, la ministre du Travail Muriel Penicaud a insisté sur la méthode de concertation approfondie qui a jalonné ses huit premiers mois d’activité. Après la réforme du droit du travail et un dialogue social renouvelé en 2017, 2018 verra son ministère présenter «~une loi permettant à chacun d’avoir la liberté de choisir son avenir professionnel, à travers la transformation de l’apprentissage, la formation professionnelle et l’assurance chômage~». En ligne de mire~: une montée générale en compétences pour une société inclusive. Parlementaires, représentants d’organisations syndicales et patronales, chefs d’entreprises, acteurs associatifs, directeurs d’administrations,…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également