Talent acquisition manager, un « job en or » en  2019

Mardi 3 septembre, le cabinet de recrutement Robert Half a présenté ses « Jobs en or 2019-2020 », un palmarès des métiers que ses experts jugent les plus attractifs ou les plus prometteurs. Ceux qui font l’objet d’une « véritable guerre des talents ».

Par - Le 04 septembre 2019.

« Notre sélection de Jobs en or révèle quels seront les métiers les plus attractifs de demain, indique Olivier Gélis, managing director chez Robert Half France. Leur analyse indique quelles compétences seront les plus recherchées par les recruteurs en 2020. » Il confirme que les recruteurs ne recherchent plus uniquement des candidats disposant des compétences techniques, mais demandent désormais des candidats possédant aussi des soft skills (compétences comportementales), voire, indique Olivier Gélis, « une intelligence émotionnelle développée ».

Les profils les plus convoités sont désormais « davantage décloisonnés de leurs domaines d’excellence et sont capables d’embrasser de multiples compétences », précise Olivier Gélis. Ainsi, les responsables comptables bilingues anglais apparaissent particulièrement recherchés, car les entreprises intègrent de plus en plus une dimension internationale. « Leur capacité à interagir de manière pédagogique avec l’ensemble de l’entreprise devient un critère essentiel », observe l’étude.

Le Tam, « talent acquisition manager »

 Dans le domaine des ressources humaines, le job en or serait celui de « responsable talent acquisition ». « On pourrait croire qu’il s’agit d’une simple évolution d’intitulé de poste pour des raisons cosmétiques » (de responsable de recrutement à talent acquisition manager, ou Tam), analyse Albane Prieto, directrice chez Robert Half France pour les fonctions CDI. Mais « les différences sont sensibles, et le Tam est bien plus en amont des enjeux stratégiques que de la partie purement opérationnelle du recrutement ».

Il est chargé de cartographier les enjeux de la « marque employeur » avec les compétences existantes – ou manquantes – des ressources internes. À ce titre, il définit la stratégie de recrutement externe.

Maîtriser la « Spec »

Albane Prieto précise : « Le directeur ou responsable talent acquisition s’occupe de maîtriser la Spec. » À savoir : la stratégie prévisionnelle des emplois et compétences en acquisition, rétention ou mobilité interne.

Il est responsable de l’écriture et de la mise en place du marketing RH (marque employeur, déploiement des stratégies de recrutement). Il gère les systèmes et les outils de recrutement et « s’occupe du pilotage de la performance grâce aux processus contrôlés et analysés, pour un alignement sur les enjeux business ».

Son profil ? Il est titulaire d’un master 2 ressources humaines ou équivalent et détient une très bonne connaissance des différents marchés (finance, sectoriel). Il a généralement travaillé en cabinet de recrutement avec une première expérience opérationnelle métier.

Depuis plusieurs années, « ce poste bénéficie d’un certain rayonnement au sein de l’entreprise. Il est associé au succès de l’entreprise car son métier est tourné vers les talents ».

Centre Inffo vous conseille également