“Auvergne-Rhône-Alpes est la région qui a connu la plus grosse augmentation du nombre d’apprentis” (Laurent Wauquiez)

Laurent Wauquiez, président de l’exécutif Auvergne-Rhône-Alpes, a présenté le bilan de l’action régionale en faveur de l’apprentissage en ouverture du 24ème Mondial des métiers (Lyon, 6 février 2020). Et revendique près de 8 points de croissance en plus par rapport à la moyenne nationale.

Par - Le 11 février 2020.

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, répète à l’envi que l’apprentissage a augmenté de 16% en trois ans. “En Auvergne-Rhône-Alpes, c’est + 23,8%”, se réjouit Laurent Wauquiez, qui revendique la plus forte hausse. Rappelant que l’objectif fixé en début de mandature était de passer de 48 000 apprentis à 55 000 à l’horizon 2021, le président de Région se félicite d’avoir déjà atteint l’objectif et table désormais sur 60 000 à la fin de l’année 2021. Et de souligner que non seulement l’apprentissage se développe dans de nombreux secteurs ˗- du numérique aux sports en passant par le développement durable et l’industrie -˗, mais également que la Région Auvergne-Rhône-Alpes s’efforce d’assurer le maillage territorial en soutenant l’ouverture de CFA ruraux, “notamment en partenariat avec les MFR (Maisons familiales rurales)”.

Si Laurent Wauquiez déplore, comme toutes les autres Régions, la “recentralisation” de l’apprentissage issue de la loi Avenir professionnel, il n’en réaffirme pas moins la poursuite du soutien à l’alternance, avec quelque 20 millions d’euros qui continueront d’être investis chaque année. Défendant l’égalité des modalités de formation, il réitère également le maintien du Pass’Région[ 1 ]Dispositif régional d’aide créé en 2017, ciblant des publics prioritaires issus des 16-25 ans : apprentis, jeunes inscrits en Mission locale ou École de la deuxième chance, étudiants des formations sanitaires et sociales, etc. aux apprentis.

Plaidant pour une approche commune, Laurent Wauquiez conclut avec une main tendue à l’État, pour éviter la “profonde erreur” que constituerait, selon lui, un pilotage exclusivement national de l’apprentissage.

 

Notes   [ + ]

1. Dispositif régional d’aide créé en 2017, ciblant des publics prioritaires issus des 16-25 ans : apprentis, jeunes inscrits en Mission locale ou École de la deuxième chance, étudiants des formations sanitaires et sociales, etc.

Centre Inffo vous conseille également