Conférence nationale du handicap : les annonces sur la formation et l’emploi

Lancement d’une “mission” apprentissage et handicap, formation renforcée des travailleurs handicapés dans la fonction publique, formation complémentaire des enseignants, dépistage des troubles “dys”, sont quelques-unes des annonces faites lors de la conférence nationale handicap le 11 février.

Par - Le 13 février 2020.

La 5è conférence nationale du handicap a réuni le 11 février à l’Elysée plus de 400 participants autour du crédo “Tous mobilisés, tous concernés”. Ministres, représentants publics, associatifs et territoriaux se sont succédé à la tribune, et le président de la République Emmanuel Macron a clos la matinée par une série d’annonces, dont plusieurs concernent l’éducation, la formation et l’emploi des personnes handicapées.

Mission apprentissage et fonction publique

Le gouvernement fixe l’objectif de 10 000 apprentis en situation de handicap fin 2021, au lieu de 4000 actuellement. Pour rendre effectif cet accès à l’apprentissage, une mission est confiée à trois personnes: Nathalie Leprat, directrice du CFA spécialisé (CFAS) Centre et présidente du réseau 2APH[ 1 ]Réseau 2APH : l’association pour l’apprentissage adapté des personnes handicapées regroupe des CFA et des dispositifs d’accompagnement., David de Fabria, directeur du CFAS Occitanie Ouest, et Véronique Grandemange, chef de service médicosocial.

La fonction publique vise 6% d’apprentis en situation de handicap: « Nous voulons que l’obligation d’emploi soit élargie aux apprentis, a précisé le secrétaire d’Etat Olivier Dussopt, nous voulons expérimenter la titularisation des personnes formées par l’apprentissage et renforcer les droits à formation continue des agents en situation de handicap« .

Ecole et enseignement supérieur

Pour “réussir l’école inclusive“, un module “handicap” sera intégré à la formation initiale des enseignants à la rentrée prochaine, a annoncé Emmanuel Macron. Et pour combler la pénurie d’accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH), améliorer leur formation et leurs conditions d’emploi, “un agenda social sera programmé au premier trimestre 2020”. Le but étant “d’en recruter 11 000 de plus d’ici 2022”.

L’accès aux études supérieures doit également être renforcé et la création d’un “comité national de suivi de la politique inclusive de l’enseignement supérieur” est prévue “à court terme”.

Insertion professionnelle

Sur l’insertion professionnelle, l’accès aux CDD tremplins dans les entreprises adaptées sera élargi, à compter du 1er mars 2020, à toute personne reconnue travailleur handicapé, sans autre condition. Par ailleurs, pour lever les freins à l’activité, le seuil de cumul de l’AAH (allocation adulte handicapé) avec un contrat de travail à temps partiel, actuellement limité à un mi-temps, sera relevé avant l’été.

La ministre du travail Muriel Pénicaud a été interpellée sur l’accessibilité – inachevée – de la plateforme “Mon Compte Formation”.

Autres mesures

Parmi les autres mesures annoncées, la création d’un numéro unique d’appel, le 360, d’ici janvier 2021, relayé sur le terrain par 400 équipes locales “pour ne laisser personnes sans solution“. Sur le versement des prestations, l’État s’engage à garantir les délais – trois mois maximum pour l’AAH – et à résorber les écarts entre territoires. Sur le dépistage des enfants, le forfait “diagnostic et intervention précoce” des troubles autistiques, pris en charge par l’assurance maladie, sera étendu à la détection des troubles “dys” et prolongé jusqu’aux 12 ans de l’enfant. Enfin, le plan d’investissement d’avenir (PIA) sera mobilisé à hauteur de 30 millions d’euros pour l’innovation technologique au service de la vie quotidienne et de l’autonomie.

Notes   [ + ]

1. Réseau 2APH : l’association pour l’apprentissage adapté des personnes handicapées regroupe des CFA et des dispositifs d’accompagnement.

Centre Inffo vous conseille également