Le Cedefop favorable au développement de l’apprentissage des adultes

L’apprentissage. Un terme unique pour des réalités multiples en Europe. Mais quelles que soient les modalités, une note du Cedefop estime souhaitable de promouvoir l’apprentissage des adultes au regard de ses effets positifs sur l’emploi et le développement des compétences.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 17 juillet 2020.

Parce qu’il est étroitement lié au marché du travail, l’avenir de l’apprentissage suscite des inquiétudes en Europe. Comme redouté, la crise du Covid-19 n’est pas sans impact sur le tissu économique et entraîne de facto « l’effondrement du nombre de places d’apprentissage », y compris dans « les pays possédant une longue tradition d’apprentissage, comme l’Allemagne », relate le Cedefop. Si l’apprentissage des adultes reçoit désormais un accueil favorable au niveau européen, les statistiques témoignent de fortes disparités : les apprentis adultes sont seulement 6 % de l’ensemble des apprentis en Autriche, 12 % en Allemagne, 35 % au Danemark et 85 %…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également