Relance en Auvergne-Rhône-Alpes : Laurent Wauquiez annonce 500 millions d’euros pour la formation

Jeudi 4 juin, le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, a évoqué les grandes lignes de son plan de relance économique. La formation ne sera pas en reste.

Par - Le 08 juin 2020.

Fortement touchée par le coronavirus-Covid 19, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a présenté jeudi 4 juin en visioconférence son plan de relance économique. Pour Laurent Wauquiez, président de l’exécutif régional, l’heure est à la mobilisation générale avec un plan qui s’étend du court au long terme. Doté d’un milliard d’euros, le plan devrait selon les estimations de la Région générer un effet levier évalué entre trois et quatre milliards d’euros dans les deux ans.

En matière de formation, Laurent Wauquiez évoque un changement de braquet avec un plan qui aura « sa propre déclinaison » : « Votre politique de formation n’est pas la même quand vous avez moins de demandeurs d’emploi que quand vous faites face à un choc ; il faut évidemment que nous concevions un plan de formation dès maintenant, sans attendre que les statistiques du chômage montent. » En conséquence, un plan en cours de conception par la vice-présidente déléguée à la formation professionnelle, à l’apprentissage et au sport, Stéphanie Pernod-Beaudon, devrait être présenté d’ici à la fin du mois de juin. Selon Laurent Wauquiez, ce plan devrait traduire une « nouvelle approche, beaucoup plus locale et beaucoup plus territorialisée, par bassin d’emploi ».

Co-investissement Région-Pôle emploi

Chiffré aux alentours de 500 millions d’euros sur la période 2020-2021, le plan formation devrait mobiliser quelque 150 millions issus de la Région et 350 à 360 millions de Pôle emploi, signataire du pacte régional d’investissement dans les compétences[ 1 ]La Région Auvergne-Rhône-Alpes n’ayant pas souhaité s’engager dans le plan d’investissement dans les compétences (PIC), c’est Pôle emploi, opérateur de l’Etat, qui a signé le Pacte régional le 15 avril 2019. Celui-ci est doté de 652 millions d’euros sur quatre ans (2019-2022), auxquels s’ajoutent 191 millions d’euros en fonds propres de Pôle emploi.. Laurent Wauquiez le souligne, ce plan conservera l’orientation adoptée en début de mandat, laquelle consiste à « travailler sur les métiers en tension ».

En dehors de la formation, le plan de relance auverhônalpin repose sur quatre axes : plan d’investissement de relance immédiat ; préférence régionale ; ramener l’emploi en Auvergne-Rhône-Alpes ; accompagner la mutation de l’économie régionale vers un modèle « plus vert et plus numérique ».

Notes   [ + ]

1. La Région Auvergne-Rhône-Alpes n’ayant pas souhaité s’engager dans le plan d’investissement dans les compétences (PIC), c’est Pôle emploi, opérateur de l’Etat, qui a signé le Pacte régional le 15 avril 2019. Celui-ci est doté de 652 millions d’euros sur quatre ans (2019-2022), auxquels s’ajoutent 191 millions d’euros en fonds propres de Pôle emploi.

Centre Inffo vous conseille également