« Facilité d’accès ne rime pas avec facilité d’apprentissage » (Daï Shen, Demos)

Entretien avec Daï Shen, directeur général du groupe Demos.

Par - Le 13 mai 2020.

Centre Inffo. Si l’on choisit d’effectuer une formation pendant la période de chômage partiel encore répandu dans les entreprises, comment s’assurer qu’elle soit efficace ?

Daï Shen. L’efficacité d’une formation n’est pas liée à une durée, quelle qu’elle soit. La durée de l’activité partielle permet de définir un espace-temps dans lequel se préoccuper du développement de ses compétences, notamment les soft skills. Il existe donc des formations efficaces pour répondre à cette problématique durant cette période. Ce laps de temps constitue un moment privilégié pour aborder avec rigueur la question de son efficacité personnelle et professionnelle et ainsi revisiter certains fondamentaux.  Les modalités à distance disponibles en asynchrone (modules en ligne, vidéos, …) ou en synchrone (classes virtuelles en groupe ou coaching individuel à distance), et leur combinaison offrent une large palette adaptée aux situations de chacun. Au-delà des classes virtuelles qui se rapprochent, dans une certaine mesure, des formations présentielles, l’association de ressources de formation en vidéo ou en module et d’un coaching individuel au téléphone ou en visio permet rapidement de s’approprier de nouveaux concepts/techniques ou de revisiter utilement des compétences dormantes.

CI. Quelles formations peuvent-elles contribuer, utilement à « doper » sa carrière ?

DS. Les thèmes de leadership et de communications sont de nature à aider les salariés à acquérir de nouvelles compétences afin de donner un coup de fouet à leur carrière. Ces formations permettent de travailler sur qui l’on est et de mieux se connaître afin d’utiliser au mieux ses ressources dans les contextes professionnels de demain, …. qui ne seront certainement pas ceux d’aujourd’hui. Le développement des compétences tout au long de la vie qui incombe à chacun doit conduire à se montrer curieux et ouvert, à enrichir ses compétences en fonction de qui l’on est et de ce que je l’on veut faire et plus seulement en fonction de ce que l’entreprise a pensé pour soi.

CI. Comment optimiser une formation digitale en quelques semaines ?

DS. Il existe un piège avec la facilité d’accès que demeure la formation « en ligne ». Facilité d’accès ne rime pas avec facilité d’apprentissage … bien au contraire. Apprendre est un acte conscient qui demande un effort. A distance, cet effort ne repose que sur sa volonté. Il est donc nécessaire de planifier des temps d’apprentissage, de réflexion, d’interrogation. Il faut s’attendre à passer par des hauts et des bas, en conservant son objectif.

CI. Un employeur possède-t-il un droit de regard sur la formation d’un salarié ?

DS. Oui, à partir du moment où il la finance, même en partie. Pendant la formation, c’est l’apprenant qui est actif. Les moyens de tracking disponibles dans le e-learning renseignent le participant sur son avancement, sa progression. Ces informations peuvent également être disponibles pour l’employeur. La responsabilité de ce dernier est primordiale dans les moyens offerts au salarié à l’issue de la formation pour la mise en œuvre des acquis dans l’environnement professionnel.

Centre Inffo vous conseille également