Nestlé démarre son tour de France de l’apprentissage à Lille 

C’est un ancien apprenti qui ouvrait ce matin la porte de la boutique Nespresso, située dans le quartier du Vieux-Lille. Quentin, 24 ans, ancien décrocheur scolaire qui a pu reprendre des études grâce à un contrat en alternance dans cette enseigne et qui travaille désormais à Lyon, comme « spécialiste-café ». Il vient tout juste de demander à évoluer dans la gestion des stocks. C’est ce genre de parcours qu’illustre particulièrement la politique d’apprentissage menée par Nespresso et plus largement par Nestlé.

Par - Le 08 juillet 2019.

« Nous prônons l’embauche des alternants auprès des managers, car nous savons que cela marche par la preuve, a expliqué Maylis Danne, directeur talents et engagements du groupe Nestlé France. C’est pour nous une voie d’excellence ». Au-delà de cette communication interne, le groupe fait connaître sa politique via des collaborations, notamment avec des lycées professionnels, des associations comme « énergie jeune », ou encore des missions locales. « L’objectif est ambitieux, car il est aussi celui de lutter contre le décrochage scolaire. Chez nous, tous les types de métiers, tous les niveaux d’étude sont ouverts à l’alternance », complète-t-elle.

Accompagner l’apprenti au plus près

Le groupe compte 600 apprentis sur 12 000 collaborateurs en France. Et devrait voir ce chiffre augmenter. C’est en tout cas le souhait de Christophe Cornu, président de Nestlé France. S’appuyant sur l’étude de Ernst & Young  selon laquelle 60 % des métiers qui seront exercés en 2030 n’existent pas, il rappelle les atouts de l’apprentissage : « Il n’y a pas mieux que l’alternance : le jeune est accompagné pour vivre ces changements et de son côté, l’entreprise reste connectée avec la nouvelle génération ».

L’entreprise Nespresso France a pour sa part tissé un partenariat particulier avec le centre de formation d’apprentis Stephenson situé à Paris. Dans le cadre d’un brevet de technicien supérieur MUC (Management des unités commerciales), Nespresso suit particulièrement une promotion de 15 élèves depuis 2014 : elle intervient auprès des étudiants, les accueille, et y recrute notamment pour les métiers de la relation client et de la chaîne d’approvisionnement. « Nous avons également un réseau entre alternants qui permet une bonne cohésion, de même que l’échange de bons plans pour les logements. Ce qui est indispensable notamment pour ceux qui viennent travailler dans les usines parfois éloignées des grandes villes », détaille Charlotte Colin, chargée du recrutement pour les stages et l’alternance au sein de Nestlé en France.

Centre Inffo vous conseille également